jeux video

Pochette:

Histoire du jeu

En 1980, James Bratasnos programme un jeu sur Commodore PET, après qu'un ami lui ait raconté qu'il a essayé un jeu génial, dans lequel on doit ramasser des trucs tout en évitant des monstres.
Le jeu était entièrement en ASCII et se nommait Suicide. Il intégrait déjà un des éléments les plus marquants de Lode Runner : l'IA des ennemis si particulière. L'année suivante, alors que James écrit un portage de son jeu sur VAX, il rencontre Doug Smith. Ensemble, ils retravaillent sur le jeu, qui se nommera alors Kong, et rapidement, Doug se mit à plancher sur une reconversion du jeu pour l'Apple IIE, qu'il nommera Miner.

Ce fut alors que Doug Smith racheta les droits de ces prototypes, retravailla sur le dernier et l'envoya à Brøderbund pour l'éditer. Ces derniers refusèrent, mais Doug ne baissa pas les bras pour autant, travailla encore une fois sur le jeu en laissant le moins de choses possibles au hasard, et renvoya une nouvelle fois le jeu à Brøderbund pour édition. Cette fois-ci, Brøderbund montra son intérêt et demanda à Doug de mettre en place 150 niveaux pour une version finale. Pour gagner du temps, Doug créa un éditeur de niveaux et mit ses connaissances à disposition pour qu'ils l'aident à créer les niveaux manquants. Brøderbund édita finalement le jeu en 1983.
Il fut même décidé de laisser à disposition des acheteurs l'éditeur de niveau, ce qui était très rare pour l'époque : Lode Runner ne serait que le deuxième jeu à le proposer, après Pinball Construction Set, sorti un peu plus tôt la même année.

Douglas E. Smith restera propriétaire du droit d'auteur (droits qu'il partageait avec Brøderbund au début) jusqu'en 2006, année pendant laquelle il les céda à Tozai Games (qui s'est plus ou moins spécialisé dans le rachat de licences grisonnantes, puisque la société a également récupéré les droits sur R-Type et Spelunker). Le premier jeu sous licence Tozai Games est Lode Runner sur la 3DS.

 

 

Scénario

Le scénario change grandement d'un épisode à l'autre, mais la plupart du temps, vous êtes un bonhomme qui tente de récupérer tout l'argent malhonnêtement acquis par l'empire Bungeling.
Deux anecdotes amusantes sont malgré tout notables :

1) L'Empire Bungeling est un ennemi commun à deux autres jeux : Choplifter et Raid on Bungeling Bay.

2) Lode Runner est l'ancêtre d'une série archi-connue : Bomberman ! Bon, j'exagère : pour préciser les choses, je ne sais pas si vous le saviez, mais le premier épisode de Bomberman ressemblait à ça :

Un clown et des ballons... En fait, la première apparition des personnages typiques de Bomberman date de l'adaptation de Lode Runner pour la Famicom par Hudson Soft, dans lequel ils incarnaient les sbires de l'Empire Bungeling ! Dont acte :

Hudson Soft a ensuite recyclé ces sprites pour son Bomberman Famicom, les a détaillé pour les épisodes Super Famicom, et c'est devenu ce que l'on connaît aujourd'hui !



Gameplay

Les bases du gameplay

Le gameplay de Lode Runner s'inspire de celui de Space Panic, mais pour le comparer à un jeu plus connu, on pourrait le résumer à celui de Pac-Man : ramasser tout un tas d'objets disséminés dans le niveau tout en évitant des ennemis qu'il ne faut pas toucher sous peine de perdre une vie. Des plate-formes et des échelles sont ajoutés, les super-gommes sont remplacées par un tir laser permettant de creuser des trous sur les plate-formes et y enfermer ses ennemis (qui, à l'instar de Pac-Man, réapparaissent sitôt tués). Mais Lode Runner, c'est beaucoup plus qu'une simple variante de Pac-Man.
Outre l'éditeur de niveaux, facile à comprendre et à utiliser, plusieurs aspects du jeu en ont fait une œuvre novatrice aujourd'hui encore parfois considérée comme un classique du jeu de plate-formes.


Le comportement des ennemis

Contrairement à Pac-Man, dans lequel chaque fantôme dispose d'un script particulier, et a donc une logique de déplacement particulière, dans Lode Runner, chaque ennemi a le même script et des comportements semblables. A la base, le programme calculait le chemin le plus court entre l'ennemi et le joueur et demandait à l'ennemi de prendre ce chemin pour se diriger vers le joueur. Si deux chemins sont également courts, l'ennemi ne bouge pas, et attend un déplacement du joueur pour décider quel chemin prendre. Le script ne fonctionne pas à la perfection, et c'est ce qui fait un atout majeur de Lode Runner : sans être incompréhensible, le comportement des ennemis paraît à certains moments absurdes - mais jamais aléatoire - et ces comportements étranges, mais toujours scriptés, font totalement partie du plaisir du jeu : plaisir de comprendre et d'anticiper les mouvements ennemis et de s'en servir - tout autant que de l'arme principal du jeu - pour en venir à bout.


Creuser : un gameplay à mi-chemin entre l'action et la réflexion

Un jeu d'action

Plutôt que de pouvoir tirer sur les ennemis, le joueur peut creuser des trous dans les plate-formes, mais jamais directement sous ses pieds : à sa droite ou à sa gauche. Il peut ainsi creuser plusieurs trous côte à côte en revenant vers le côté opposé à son trou à chaque fois. Un trou se referme automatiquement après une petite dizaine de secondes.
Si l'espace en-dessous est libre, le joueur peut se jeter dans le trou et tomber jusqu'à la plate-forme en-dessous. Dans le cas contraire, il se retrouve coincé dans son trou et perd une vie. Les ennemis, eux, restent toujours coincés dans les trous - même s'il y a un espace libre en-dessous - mais ils peuvent ressortir après quelques secondes. Avant qu'ils ne ressortent, vous pouvez marcher sur eux, comme s'il n'y avait jamais eu de trou. Si le trou se referme sur eux, ils réapparaissent tout en haut du niveau.
Le personnage meurt s'il touche un ennemi, sauf s'il lui atterrit sur la tête, auquel cas l'ennemi agit comme une plate-forme. Certains trésors ne sont accessibles qu'en passant sur la tête des ennemis.
Les ennemis peuvent ramasser des trésors, et les lâcher aléatoirement, ou les lâchent obligatoirement s'ils tombent dans un trou. Certains trésors ne sont pas accessibles du tout, il faut attendre qu'un ennemi le ramasse pour pouvoir le récupérer.



Un jeu de réflexion

Là où cela devient intéressant, c'est que ce système de trous permet au joueur de planifier une stratégie pour tenter d'atteindre des trésors que l'on croirait, au premier coup d'œil, inaccessible.
Un GIF animé vaut mieux qu'un long texte, voir ici la résolution du niveau 2 (à noter que le GIF n'est pas en temps réel, le gameplay est moins rapide quand même).

 

Enfin, le timing joue parfois un rôle très important dans le creusage de briques, surtout dans les versions du jeu avancées et plus difficiles.

Pour tester


Site officiel des différents Lode Runner originaux au format HTML5


Les épisodes de la série

Avant toute chose, notez que cette liste ne contient QUE les jeux sous licence officielle (licence Doug Smith, Brøderbund ou Tozai Games). Comme tous les jeux, Lode Runner a eu son lot de clones et de jeux non-officiels, ils ne sont pas présentés ici (même si j'admets avoir un doute sur la licence pour Professional Lode Runner).


Les premiers épisodes sur consoles et micro (1983-1989)

Les premiers épisodes de la série possèdent tous le même gameplay (à une exception près), seuls les niveaux, les graphismes, et quelques détails changent.
Note: les lettres à côté du nom du jeu et/ou de la machine définissent les régions dans lesquelles le jeu est sorti : J pour Japon, U pour USA et E pour Europe


Lode Runner (1983) [EUJ]

D'abord sorti sur Apple IIE, Lode Runner a par la suite connu de très nombreuses adaptations : C64, Vic-20, ZX Spectrum, Atari XL, MSX, Amstrad CPC, SG-1000, NEC PC, Tandy CoCo, DOS, X68000, NES, Mac, Sharp X1, FM-7, FM-77, Atari 800, BBC Micro, Sharp MZ, Atari ST, Enterprise 64, Apple IIGS, iPod et téléphones portables (Java). Rien que ça !!
Je ne parlerai évidemment pas de toutes ces versions, similaires pour la plupart (attention tout de même, car si le jeu de base comporte 150 niveaux, certains portages en proposent moins), certaines sont quand même notables :

- La version Famicom de 1984 (voir image plus haut), ainsi que son portage X68000, réalisée par Hudson Soft, propose des graphismes plus détaillés et plus colorés, mais à cause de cet agrandissement de sprites, un scrolling a du être ajouté. Enfin, cette version ne comporte que 50 niveaux, et limite le nombre de vies maximales à 9, contre 150 pour les autres versions (on gagne une vie à chaque fin de niveau).
Au Japon, avec le Famicom Data Recorder, vous pouviez enregistrer vos niveaux. Une extension, nommée Lode Runner World, vous permettait de disposer de deux cassettes contenant des niveaux pré-enregistrés , avec un espace pour enregistrer vos propres niveaux, et un livre très complet contenant des astuces, des artworks et des BD !
A noter qu'il s'agit du tout premier jeu Famicom non-développé par Nintendo à dépasser le million d'exemplaires vendus !!

- Les versions CPC, Atari ST et DOS de 1989, réalisées par les français de Loriciel, ont également des sprites plus détaillés (mais sans scrolling) et des "skins" qui changent selon le niveau.

 

Version Amstrad CPC


Championship Lode Runner (1984) [EUJ]

Sortie sur Apple IIE, C64, DOS, Atari 800, SG-1000, NES, FM-7, NEC PC, Sharp X1 et MSX, cette version, qui conserve pour chaque machine le même moteur de jeu que le premier, ne comporte que 50 niveaux... mais il s'agit d'une compilation des 50 niveaux les plus difficiles, créés par l'éditeur de niveau, qui furent envoyés à Doug Smith par les joueurs ! C'est à s'arracher les cheveux.


Lode Runner's Rescue - C64 / Atari 800 (1985) [ U ]

Réalisé par Synapse Software, c'est le seul jeu de la série à avoir un gameplay très différent : il s'agit toujours de récolter des trésors et d'éviter le contact avec des ennemis, mais cette fois, plus de trous à creuser. Le jeu est en 3D iso et ne brille ni par sa beauté, ni par sa rapidité.

Version C64


Lode Runner II - MSX [J] et Professional Lode Runner - C64 [ U ] (1985)

Réalisés respectivement par Sony et DodoSoft, chacun de ces jeux est le même que Lode Runner mais avec des niveaux différents. Celui de DodoSoft contient uniquement des niveaux inédits, celui de Sony contient 28 niveaux originaux + 22 niveaux inédits.


Lode Runner: Lost Labyrinth - PC Engine (1990) [J]

Un simple remake du jeu d'origine réalisé par Pack-In Video, avec ses 150 niveaux et son éditeur de niveaux et l'ajout d'un scrolling, comme dans la version NES.

 

 

Les épisodes Arcade et leurs portages Famicom Disk System et MSX2 (1984 - 1987) [J]

Pour les versions arcade du jeu, c'est Irem qui avait carte blanche. La puissance des machines d'arcade leur a permis de proposer des graphismes plus jolis et plus détaillés, avec de multiples couleurs, et des effets d'ombres. Mais la spécificité de l'arcade, c'est la pièce qui ne doit pas durer trop longtemps... voilà pourquoi Irem a décidé de sélectionner et réorganiser les niveaux pour conserver les faciles au début mais rapidement se diriger vers les plus complexes. Ils ont également ajouté une limite de temps, obligeant le joueur à se dépêcher sous peine de perdre une vie.

Quatre épisodes ont vu le jour sur arcade - uniquement au Japon - à chaque fois avec le même moteur de jeu :
- Lode Runner (1984) : 24 niveaux, tous issus du jeu original. Pour l'anecdote - à vérifier ! - c'est la première fois qu'un jeu micro arrive sur arcade,
habituellement, c'est dans l'autre sens que ça se passe !
- Lode Runner: The Bungeling Strikes Back (1984) : 30 niveaux dont 20 originaux.
- Lode Runner: Majin No Fukkatsu (1985) : 30 niveaux dont certains originaux.
- Lode Runner: Teikoku Karano Dasshutsu (1986) : 30 niveaux dont certains originaux.

Lode Runner - The Bungeling Strikes Back

Ces épisodes ont également servi d'inspirations pour créer Super Lode Runner et Super Lode Runner II en 1987 sur Famicom Disk System et MSX2, qui incluent également un mode deux joueurs en coop.

Super Lode Runner (Famicom Disk System)

Un cinquième épisode arcade a vu le jour, en 2000, développé par Psikyo, il s'agit de Lode Runner - The Dig Fight.

 

Lode Runner - Le renouveau (1989-1997)

Ce n'est que 6 ans après le premier épisode, en 1989, que la série des Lode Runner proposera
de nouveaux éléments de gameplay.


Hyper Lode Runner - Game Boy (1989) [EUJ]

Hyper Lode Runner, réalisé par Bandai, est donc le premier à proposer un léger nouvel élément de gameplay : l'apparition de clés et de portes, qui permettront au joueur de récolter plus de trésors pour augmenter leur score. Sinon, on reste avec le même gameplay que d'habitude, avec scrolling comme sur la version NES.

 

Battle Lode Runner - PC Engine (1993) [J]

Voilà enfin un Lode Runner vraiment original ! Réalisé par Hudson Soft, il est pensé pour le multi (même s'il conserve un mode un joueur), jouable jusqu'à 5, avec des modes de jeux coopératifs, par équipe ou en affrontement.

 

 

Lode Runner Twin - Super Famicom (1994) [J]

En 1994, T&E Soft sortira une version du jeu jouable à deux, en écran splitté, avec un design typé manga.

 

 

Lode Runner: The Legend Returns, ses suites et ses remakes (1994-1998)

Lode Runner: The Legend Returns - PC, Mac [EU], Saturn et PS1 [J] (1994)

En 1994, Presage réalisera un Lode Runner avec plein de nouveaux éléments de gameplay : le joueur peut désormais utiliser des pièges à loup, gaz, marteau-piqueur, pots de colle, bombes, pioches et téléporteurs ! Ajoutez à cela des environnements différents, l'indispensable éditeur de niveaux et une difficulté toujours très élevée.


Lode Runner Online: The Mad Monk's Revenge - PC et Mac (1995) [EU]

Le même moteur que précédemment avec de nouveaux niveaux, encore quelques ajouts de gameplay, des bugs mineurs corrigés et une version multi-joueurs en ligne, en coop ou en affrontement. Enfin, des niveaux non-linéaires, proposant différentes portes de sortie qui permettent d'enchaîner sur des niveaux différents.


Lode Runner Extra - Saturn et PS1 (1997) [J]

Le même moteur que The Legend Returns avec des niveaux différents, encore plus difficiles.


Lode Runner 2 - PS1 (1998) [J]

Lode Runner: The Legend Returns avec quelques niveaux différents.


Lode Runner - PS1 (2000) [ U ]

Une version comprenant Lode Runner: The Legend Returns, Lode Runner Extra et une interview en vidéo de Doug E. Smith, le créateur de la série.

Lode Runner: The Legend Returns (PC Windows)


Power Lode Runner - Super Famicom (1999) [J]

En 1999, Nintendo réalisera un Lode Runner kawaii choupinou avec des petits animaux tout mignons

 

 

Lode Runner - WonderSwan (2000) [J]

En 2000, Banpresto réalisera un Lode Runner sur WonderSwan, avec des nouveautés dans le gameplay : nouveaux ennemis, présence de l'eau, niveaux bonus, etc.

 

Lode Runner en 3D (1998-2003)

A partir de 1998, nous verrons apparaître les premiers Lode Runner en 3D (sans compter l'ersatz Lode Runner's Rescue).


Lode Runner 2 - Mac et PC (1998) [EU]

Vous avez remarqué, il y a deux Lode Runner 2 différents (et un Lode Runner II encore différent)...
Sorti en 1998 et réalisé par Presage, cet épisode est en 3D isométrique, propose des éléments de gameplay nouveaux, notamment des ennemis de différentes couleurs qui, tels les fantômes de Pac-Man, auront des comportements différents.

 

Lode Runner 3-D - Nintendo 64 (1999) [EUJ]

De la vraie 3D cette fois, avec des niveaux en vraie 3D également (les chemins jouent sur la profondeur et la hauteur !), et ça reste étonnament bien jouable. Mais c'est extrêmement difficile...

 

Cubic Lode Runner - PS2 et GameCube (2003) [J]

Troisième et dernier Lode Runner en 3D, avec une vue isométrique (donc plus proche de Lode Runner 2 que de Lode Runner 3D), avec la possibilité de tourner la caméra à volonté.

 

Compilations et remakes (2000-2014)

Dès 2000, sur les consoles portables et jusqu'aujourd'hui, ce seront les compilations, remakes et épisodes en hommage aux anciens Lode Runner qui auront le vent en poupe. Le gameplay de base ne sera plus modifié, ou très peu, et ce seront surtout les différents modes de jeu qui apporteront un plus.


Lode Runner: Domudomu dan no Yabou - GBC (2000) [J]

En 2000, Xing Entertainment sortira un épisode sur GBC, un remake du Lode Runner original, mais ajoutera une carte du monde (à la Mario 3) et des scènes de dialogues entre les niveaux.

 

Lode Runner - GBA (2003) [J]

Dans cette version sans scrolling, vous aurez droit à différent modes de jeu, qui varient non seulement en difficulté, mais également en taille des niveaux : certains modes proposent des niveaux beaucoup plus petits, avec des sprites beaucoup mieux détaillés.

 

Lode Runner Collection - GBA (2005) [J]

Une simple compilation des deux portages Famicom (Lode Runner et Championship Lode Runner).


Lode Runner - Nintendo DS (2006) [J]

Un remake de Lode Runner et Championship Lode Runner (versions Famicom), avec de nombreux ajouts : possibilité de sauvegarder, tutoriel, mode puzzle, ainsi que la possibilité de voir la solution de chaque niveau. Enfin, le double écran de la DS vous permettra de jouer en mode original, sans scrolling mais avec des sprites liliputiens, on en mode Famicom, avec des graphismes détaillés mais l'ajout d'un scrolling.

 

Lode Runner - XBLA (2009) [EUJ]

L'exception qui confirme la règle : cette épisode là, à l'instar d'un The Legend Returns, propose de nombreux ajouts de gameplay.

 

Lode Runner Classic, Lode Runner X, Lode Runner Retro, Lode Runner au, Lode Runner Web Game [EUJ]

Chacun de ces jeux est un portage ou un remake léger de Lode Runner et/ou Championship Lode Runner pour les machines récentes : Lode Runner Retro (PC, Mac, Linux), Lode Runner X (Xperia), Lode Runner au (au Smart Pass), Lode Runner Classic (iOS, Android) et Lode Runner Web Game (navigateur web).


Lode Runner 1 - iOS / Android (2017)

En 2017, sortia un épisode sobrement intitulé "Lode Runner 1", pour iOS et Android, réalisé par les coréens de chez Nexon, et qui contient plus de 300 niveaux, plus les originaux. Pour le gameplay, il semblerait qu'on reste cantonné à celui d'origine, mais les graphismes ont été entièrement revus.

 

Lode Runner Legacy - PC via Steam (2017), eShop Switch (2018), versions physiques PS4 et Switch (2020)

Le dernier Lode Runner en date, réalisé par O-Two au Japon, conserve le gameplay de base tout en ajoutant de nombreuses nouveautés, de nombreux modes de jeu et une IA entièrement revue.



Les autres médias

Notons enfin l'existence d'un jeu de plateau Lode Runner, par Don Carlston, en 1986, ainsi qu'un "keychain" (jeu LCD sur porte-clé), par Xing Entertainment, en 1997. Enfin, un "Dot Toy", qui est en fait un modèle pour perles Hama, par Taito en 2007. Tous ces objets ne sont malheureusement sortis qu'au Japon.

Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire