[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Avatar de l’utilisateur
Paulemile
Cosmocat
Messages : 557
Inscription : 28 juin 2023 14:25

[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Message par Paulemile »

Les jeux avec balise [SECONDE CHANCE] sont des jeux rétros auxquels j'ai joué gamin, mais que j'ai lâché trop vite pour me faire un vrai avis. Alors j'y retourne un peu pour voir ^^



Incubation : Battle Isle Phase Four (PC, 1997)
Image


La découverte, la passion éphémère et l’oubli prématuré.
Comme pour presque tous les jeux PC de 1994 à 1998, j’ai découvert Incubation via mon cousin, qui me l’a montré de manière intensive et accélérée, le temps d’une soirée alors que je dormais chez lui. Montré dans le sens qu’il y jouait et je le regardais, hein. Que je me trouve à ses côtés ou non n’aurait rien changé à son planning de gamer invétéré. Il se sentait juste un peu obligé de m’expliquer quelques trucs pendant que ses soldats essayaient en vain de survivre contre les terribles créatures extra-terrestres qui attentaient à leur existence. Et même si j’ai eu très peur de me faire attaquer durant mon sommeil par d’affreuses horreurs mutantes, j’ai adoré cette session nocturne, à laquelle ce jeu correspondait parfaitement. Durant les jours qui ont suivi, j’ai souvent pensé à m’acheter Incubation, en partie pour m’octroyer la possibilité de me terroriser moi-même sur demande. Évidemment, je ne l’ai jamais fait. Si je me rappelle bien, faire l’acquisition de ce CD-ROM aurait aussi nécessité que mon beau-père upgrade l’ordi de la maison. Impossible de lui réclamer une telle faveur, alors que j'avais déjà cramé une carte mère d'un coup de coude malencontreux dans la tour.
Image


Réappropriation du jeu
Je ne connais pas la franchise Battle Isle. Mais il semblerait qu’Incubation, le quatrième volet de cette saga, ne reprenne pas le principe des jeux précédents. Ceux-ci proposaient de gérer une armée de tanks et régiments en vue de dessus, à la manière d’un RTS, mais au tour par tour. Un peu comme M.A.X. finalement, la gestion de base en moins, mais d’autres paramètres en plus (le ravitaillement en cours de partie, si j’ai bien capté). Ici, on envoie une escouade de quelques soldats (au nombre de trois au début, mais ça augmente par la suite), toujours en tour par tour, dans des environnements confinés pour en débarrasser la vermine géante et griffue. Et en vrai, je peux remercier mon cousin de m’avoir montré ça plutôt que n’importe quel Battle Isle plus ancien. D’ailleurs, j’ai longtemps cru que tous les Battle Isle se basaient sur le même concept, tant cette simulation d’envoi de pauvres gaillards à l’abattoir suintait la classe de ouf. Parce que ces gaillards (et gaillardes aussi il me semble), on peut les customiser aux petits oignons. Afin de leur éviter l’abattoir le plus longtemps possible, justement.
Image


J’essaie de faire ça de mémoire : en gros, avant chaque mission, on choisit l’équipement de chaque membre de l’escouade : arme, armure, pack de soutien et autres pilules aux effets dopants. Ces membres progressent au fur et à mesure des combats, devenant de vrais experts au maniement du shotgun ou de la sulfateuse. Alors, j’ai bon ou pas ? Après vérification : ouais à peu près, mais en mieux. Franchement, le système d’amélioration envoie du rêve. Bien plus que de gros jeux plus récents, Diablo 3 par exemple, même si ça n’a rien à voir. Enfin voilà, buter des monstres file de l’expérience à nos recrues (qui ont leur propre jauge), ce qui augmente leurs stats (points de vie et chances de toucher les cibles, à priori) et permet de débloquer leur capacité à manier des armes plus puissantes. Également, on chope des points d’équipement (disponibles pour tout le monde) à chaque fin de mission, ou en ouvrant des caisses disséminées un peu partout. Ces points nous offrent l’opportunité d’acheter les dites armes, des packs de munitions, de soin ou autre matos défensif. Y a vraiment de quoi faire, et de monter son équipe un peu selon nos envies, en spécialisant nos soldats dans tel ou tel flingue (mitrailleuse, sniper, lance-flammes, un machin qui pose des mines… etc.). Poings en l'air et sauts de joie.
Image


Seul truc relou dans tout ça : les armes qui surchauffent beaucoup trop vite. Ça ruine tout le délire et la dynamique, j’aurais juste aimé que ça n’existe juste pas, quitte à rendre les créatures plus difficiles à buter. À part ce détail, rien à redire. La gestion des munitions nous emmerde bien de temps en temps, car si on se retrouve à court, c’est un peu la merde. Pensez à un gros xénomorphe qui vous fonce dessus, et vous devez le calmer avec une fourchette de Pasta Box, quoi. On peut toujours récupérer des chargeurs dans les fameuses boîtes traînant çà et là dans les niveaux, mais qui a envie de traverser un labyrinthe infesté de monstres pour tirer avec un flingue qui ne fait que de surchauffer ? Non, autant foncer sur les bestioles pour les saucissonner au corps-à-corps avec un schlasse démesuré attaché à notre gun. Grosse galère, du moins jusqu’à atteindre le niveau où on prend le contrôle d’une sorte de gros robot, à mi-chemin entre celui que pilote Ellen Ripley dans Aliens, et le truc le plus bourrin tiré des jeux MechWarrior. Là, d’un coup, on ne craint plus grand chose.
Image


Heureusement, l’atmosphère nous transit d’effroi en permanence. Avec des jeux comme ça, comment peut-on avoir envie de voir de quoi le futur sera fait, alors qu’il suffit de rester bien au chaud dans le cocon du passé ? On infiltre des bâtiments sombres et cradingues, peu lumineux et labyrinthiques. Le menu qui permet de suivre la progression des missions est juste parfait dans le genre, et représente la seule vision de l’extérieur de tout le jeu (à peu près en tout cas). Bref, derrière chaque bifurcation de couloir nous attendent des bestioles, qu’on ne voit parfois qu’au dernier moment, peu importe la manière dont on triture la caméra. Tant mieux, hein, ça entretient le sentiment de flippance suprême qu’on aime expérimenter tout du long. Et encore, je ne parle pas des briefings de missions, des objectifs énumérés de manière impeccable par notre protagoniste de plus en plus désabusé. Ajoutez à ça ces braves guerriers qui paniquent en courant partout s’ils se font croquer deux ou trois fois, et on tient là un petit chef d’œuvre d’oppression qui aura bien mieux vieilli que le film Alien Resurrection, sorti la même année.
Image




Nouvelle plongée dans l’OST
La musique d’Incubation, on la doit à Haiko Ruttman, qui a bossé sur tous les Battle Isle, mais aussi les Settlers, des vieux jeux de tennis, ainsi que d’autres trucs plus obscurs encore. Des titres n’ayant rien à voir entre eux, donc. Et comme le gameplay d’Incubation nous prend à la gorge, nous tord le bide d’angoisse et nous verse des litres de sueur froide dans le dos, de quoi a-t-on besoin sonorement parlant ? D’encore plus de noirceur, évidemment ! Et merci au monsieur concerné de ne pas prendre le contre-pied de cette théorie. Les morceaux collent tous à l’ambiance futuriste, et nous remettent une couche de stress sur la tronche qu’on accueille à bras ouverts (mais avec les mains moites). Bon, OK, il faut écouter les titres une bonne vingtaine de fois pour déterminer ce qui les différencie l'un de l’autre. Donc, après deux bonnes centaines d’écoutes au total, je peux enfin affirmer que ma compo préférée, c’est celle-là ! À moins que ce ne soit l’une des huit autres. Rah, laquelle j’ai choisie à la base, déjà ? Je sais plus.
Incubation - The Spaceport




Regrets ou pas ?
Ouais, là pour le coup, grosse frustration ! Revoir les images d’Incubation me fait regretter de ne pas avoir saoulé mon beau-père pour qu’il mette un petit billet dans un nouveau processeur (et une nouvelle carte graphique, et de nouvelles barrettes de RAM, et une carte 3D décente, aussi). Évidemment, ça n’aurait rien changé, il m’en voulait encore d’avoir cassé son ordi quand je jouais à Worms avec mon pote deux ans plus tôt (OK, pour le coup il avait une vraie raison de me détester). Néanmoins, j’aurais dû faire pression sur mon cousin pour qu’il m’embarque de nouveau dans cette fabuleuse fresque horrifique, ne serait-ce qu’une seconde fois. Évidemment, ça n’aurait rien changé non plus. J’aurais alors dû trouver quelqu’un d’autre parmi mes potes qui possédait le jeu, et je crois que personne dans mon entourage ne cochait la case. Purée, le destin a vraiment voulu que je passe à autre chose. En 1997, je ne savais déjà plus où donner de la tête, de toute façon ; peut-être que le destin a voulu me préserver du burnout vidéoludique, tout compte fait.
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 25104
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Message par Gringos10 »

Jamais vu, jamais entendu parler 😲
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Morkalavin
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2278
Inscription : 20 août 2022 14:58
Localisation : 95 - Val d'oise

[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Message par Morkalavin »

superbe jeu tactique j'y est pas mal jouer en réseaux a une époque , lance roquette jet pack etc ...
il a l'aire super moche sur tes images ca doit manquer de 3dfx :langue3:
Mes Ventes viewtopic.php?t=2621

Ma Collection Pc Big Box /Atari ST / Amiga viewtopic.php?t=1622

Mes Recherches viewtopic.php?p=77932#p77932

Avatar de l’utilisateur
Antarka
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2361
Inscription : 22 juin 2023 09:01

[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Message par Antarka »

J'ai très vite fait joué au 3eme épisode, jamais aux précédents, ni aux deux suivants.

Celui la il est considéré comme un spin-off dans la série me semble.
#jesuiswoke

Avatar de l’utilisateur
kawickboy
Conquérant de la lumière
Messages : 1845
Inscription : 20 nov. 2020 15:02

[SECONDE CHANCE] Incubation : Battle Isle Phase Four

Message par kawickboy »

Il est compatible voodoo1, au pire via un patch. Il utilise le même moteur que le très sympathique Extreme Assault, un jeu où l'on incarne un hélicoptère dans les 2/3 du jeu puis un tank. 2 jeux assez bien notés dans mon souvenir.

Répondre

Revenir à « PC »