Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Avatar de l’utilisateur
Cormano
Conquérant de la lumière
Messages : 1033
Inscription : 27 nov. 2020 11:41

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Cormano »

Bruce Lee
Datasoft / 1984


Image

Bruce Lee est peut-être le jeu 8bits le plus emblématique pour moi, je l’ai d’abord découvert dans Tilt, puis j’y ai joué sur Spectrum, Amstrad, Atari 600XL et enfin C64. Innovateur pour l’époque, il réunissait des éléments de gameplay variés : plateformes, Beat’em’up et un peu d’exploration et de liberté dans la façon d’avancer. On peut y voir l’ancêtre de jeux d’action / plateformes typés micro comme Prince of Persia, ou plus tard encore Flashback. Le nom de la star du Kung-Fu, en vogue dans les 80’s, a certainement contribué à son grand succès commercial, mais ses qualités ludiques ne déméritent pas, surtout pour un jeu à licence.


Image

UN PETIT DRAGON CONTRE DEUX HUÎTRES

Le principe est simple : on doit récupérer des lanternes, sur plusieurs écrans, pour libérer des passages et progresser vers les niveaux suivants, en évitant de se faire buter par deux charismatiques ennemis, un ninja noir et un Sumotori vert, qui poppent de façon variable si on reste trop longtemps sur un même écran.

Un des petits plaisirs du jeu est de leur mettre des tatanes, coups de poing ou coups de pied sauté pour les déglinguer ; ou de les attirer dans des pièges, que leur intelligence très artificielle limitée ne leur permet pas d’ éviter. On peut ainsi les voir s’empaler sur des pics, griller sous des rayons laser, sauter sur des explosifs, … Je ne m’en lasse pas.
Bien sûr ces pièges sont souvent mortels pour nous-mêmes, et les 2 crétins qui nous poursuivent font monter la tension, mais la prise en main facile (un seul bouton pour frapper, on saute et on s’abaisse avec les directions), et la difficulté bien dosée, voire même plutôt basse pour l’époque, font que c’est un challenge plus motivant que frustrant.

D’autant qu’il y a le plaisir de la découverte, les niveaux étant variés dans leurs environnements et leur gameplay. On commence à l’extérieur dans une sorte de ville folklorique chinoise, on s’enfonce dans des grottes qui alternent l’antique et le futuriste, on remonte à la surface dans une partie surélevée du palais… En vrai il n’est pas facile de savoir exactement ce que veut représenter le jeu, de quoi sont fait les flux ascendants / descendants, les trucs à terre qui explosent ou les items qui remplacent les lanternes dans certains niveaux ??? Mais qu’importe, on comprend rapidement leur fonction de gameplay. Et graphiquement, si tout n’est pas clair, la variété de palettes de couleurs, parfois bizarres, apporte un dépaysement et un sentiment d’évolution appréciable… surtout en 1984.

Image

Image

Image

Nous avons même droit à des prouesses dans le final, en la personne d’un boss impressionnant, autant par sa taille... que par la facilité déconcertante avec laquelle on peut le battre… sans le toucher(!) Quoiqu'il en soit arriver à ce boss offre une certaine satisfaction visuelle, d’autant plus qu’une « cinématique » de gratification s’ensuit lorsqu’on l’a battu (en gros Bruce Lee sautille dans un nouveau décor).

Image

Un mot enfin sur le mode multijoueur qui offre une particularité intéressante et innovante. Outre le classique mode alterné, on peut en effet choisir un mode 2 joueurs dans lequel notre comparse jouera le sumotori, de façon coopérative ou compétitive selon son envie de nous protéger ou de nous tataner. Yep, du multi asymétrique en 1984 !

UNE JEU D’UN AUTRE ÂGE… BÉNI

Techniquement, même si plutôt pas mal pour les standards de l’époque, ce n’est pas une tuerie. Mais ses limites ne sont pas gênantes. Par exemple, les sprites sont petits mais bien lisibles et ont une taille adaptée au game design. De même, l’absence de musique en jeu est peut-être préférable à de courtes boucles répétitives, et ça permet même aux joueurs les plus rôle-play de mettre une B.O. de film de kung-fu en fond sonore tout en profitant des bruitages, pas mauvais par ailleurs.

S’il ne brille donc pas particulièrement par ses qualités techniques, Bruce Lee se rattrape par la variété des situations et des actions à accomplir, de même que par la liberté qu’il laisse au joueur dans la façon d’aborder les «puzzles» que représentent les écrans. Et tout simplement par le fait d’être fun et accessible encore aujourd’hui. Ron J. Fortier de chez Datasoft, designer et programmeur du jeu, seulement aidé par un graphiste, a fait du bon boulot !

DES MICROS ET DES BUGS

Dans l’ensemble, toutes les versions sont plutôt bonnes pour leurs supports respectifs.
Celle du Spectrum est plus speed mais pêche par son manque de couleurs et ses sprites monochromes, celle de l’Amstrad est un peu trop flashy et les attaques sont plus difficiles à effectuer, et celles des Atari 8bits (plateforme d’origine) et C64 sont globalement les meilleures, la principale différence entre celles-ci étant la palette de couleurs.

Que serait un titre micro des années 80 sans bugs et autres glitches ? Bruce Lee n’en manque pas, outre les hitbox un peu bizarres, on peut rester coincé en montant sur des échelles, faire un max de points en se plaçant sur une échelle de façon à sauter sur la tête d’un ennemi en boucle, ou encore récupérer des vies à l’infini en entrant et en sortant d’une pièce qui contient des bonus. Le plus gênant selon moi, étant la possibilité dans la version CPC de traverser certains murs, ce qui à la fois casse le jeu et le rend illogique et confus dans son design…
Pas un bug, mais toujours parmi les détails vintage, le jeu dispose d’un «screen-saver», faisant alterner les palettes de couleurs les plus improbables lorsqu’on le laisse en pause.

Ma note : 9/10 (8/10 sans les bugs ^^)

CADEAU BONUS

Pour s'y essayer sans devoir acheter un C64 ni installer un émulateur :
https://c64online.com/c64-games/bruce-lee/
(Mettre le joystick/keyboard 1 sur player 2)
Dernière modification par Cormano le 25 août 2023 14:10, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Chevalier du Zodiaque
Messages : 3155
Inscription : 02 août 2021 18:03

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par wiiwii007 »

Marrant ça, je viens de revoir un longplay sur CPC et je me rends compte que je l'avais terminé à l'époque ^^

Merci pour le test, pleins de souvenirs ont refait surface :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Cormano
Conquérant de la lumière
Messages : 1033
Inscription : 27 nov. 2020 11:41

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Cormano »

Cool ;) Par rapport à beaucoup de jeux de l'époque il n'est pas très difficile, après quelques die'n'retry un gamin pouvait effectivement s'en sortir. D'ailleurs il peut être sympa à jouer avec un enfant, même petit, en lui filant le sumo vert :)

Avatar de l’utilisateur
Megatron
Chevalier du Zodiaque
Messages : 3897
Inscription : 11 déc. 2020 13:24
Localisation : Cybertron
Contact :

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Megatron »

J'adore ce titre et qui a bien vieillit je trouve, toujours aussi sympa à parcourir ^^.
MA CHAINE YOUTUBE
Image
22032024.1795.31

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 24757
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Gringos10 »

merci pour le test de cette relique !
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Feldo
Minipouss
Messages : 82
Inscription : 30 mars 2023 10:16

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Feldo »

La façon de gérer le multi dans ce jeu était ouf, et très novatrice. Jamais revu ça depuis, et pour cause, c'est quand même un équilibrage chelou... mais le temps d'un jeu 8 bits c'était drôle ^^

Ce serait quand même intéressant de retenter le coup avec un gameplay affiné (ça existe ptet déjà, je sais pas).

Avatar de l’utilisateur
Delfalse
Snorky
Messages : 29
Inscription : 02 mars 2023 10:42

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Delfalse »

J'ai dû l'avoir sur CPC6128 celui-ci, merci ce test !

Avatar de l’utilisateur
Cormano
Conquérant de la lumière
Messages : 1033
Inscription : 27 nov. 2020 11:41

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Cormano »

Feldo a écrit :
26 août 2023 12:24
La façon de gérer le multi dans ce jeu était ouf, et très novatrice. Jamais revu ça depuis, et pour cause, c'est quand même un équilibrage chelou... mais le temps d'un jeu 8 bits c'était drôle ^^
En fait le dév’ (Ron J. Fortier) ne s’est pas vraiment cassé la tête, il a simplement attribué les commandes du sumo (Yamo de son petit nom), au controller du 2ème joueur. Mais c’est vrai que cette idée toute bête et facile à mettre en place a donné lieu à un multi bien fendard !
Feldo a écrit :
26 août 2023 12:24
Ce serait quand même intéressant de retenter le coup avec un gameplay affiné (ça existe ptet déjà, je sais pas).
Il y a eu des suites officieuses, sur C64 il y a notamment 2 homebrews. Le premier, intitulé simplement « Bruce Lee II » est sorti en 2013 en version PC avec les sons et graphismes du C64, et il a été converti 2 ans plus tard en véritable version C64. J’y joue actuellement, il est très chouette !

Le second, "Return of Fury", sorti en 2019, utilise quand à lui le même moteur de jeu que le Bruce Lee original, c’est du «reverse engine» pour parler technique. Je l’ai juste un peu testé et il a l’air très sympa aussi. Apparemment on pourrait même y jouer à 3 !

Avatar de l’utilisateur
Cormano
Conquérant de la lumière
Messages : 1033
Inscription : 27 nov. 2020 11:41

Bruce Lee sur C64, Spectrum, CPC, Atari 8 bits, …

Message par Cormano »

J'ai terminé Bruce Lee 2 / C64!

Image

J'ai adoré. Pourtant, le gameplay, très basé sur des épreuves "pixel perfect", m'a fait douter au début. Le genre de truc ou si tu te loupes de quelques pixels ou de quelques millisecondes tu crèves comme une merde, pas aidé par le fait que le maniement avec les sauts au joystick donne lieu à pas mal de fausses manip'... Et pourtant je me suis pris au jeu, parce qu’ici le principe du die‘n’retry fonctionne bien, et c’est devenu kiffant !

Je précise que j’y ai joué avec l’option « vie infinies », parce que sinon ça aurait été l’enfer. Je pense qu’il a été pensé pour y jouer comme ça, au moins pour la première partie : généralement les stages demandent d’enchaîner quelques passages délicats pour les passer, donc on ne peut pas les terminer sur un coup de bol, mais en même temps on n’a pas la frustration de tout devoir refaire du début, ce qui prendrait des plombes. Par contre je le referai sans cheat la prochaine fois.

Image

Le jeu propose aussi un mode « easy » qui enlève le côté hard pixel-perfect du gameplay, mais je trouve que ça lui retire de l’intérêt, d’autant que le reste (combats et puzzles), est loin d’être un problème même en normal. Mais bon c’est bien que ça existe.

Image

Le titre améliore le premier opus en tous points, il est plus long, mieux construit dans son déroulement, plus joli et plus « mis en scène », Bruce peut maintenant nager ou courir sur des plateformes mobiles (oui c’est bizarre mais c’est marrant) … Mais il lui reste fidèle dans l’esprit, c’est une vraie suite pleine d’amour. Un des points forts du jeu est d’ailleurs son humour débile excellent :
► Afficher le texte
Les -

- L'anim' de course de Bruce qui semble avoir une sciatique ^^ En fait c'est marrant, mais fallait bien mettre un "moins"

Les +

- le game design, qui reprend la simple mais très bonne formule du premier, et l’affine
- Le level design plus élaboré que dans le 1er
- Les graphismes, bien améliorés sans dénaturer le style du premier opus
- Les "goodies" bien fun
- La difficulté progressive
- Le maniement, plus réactif que dans le premier

Répondre

Revenir à « Commodore »