[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
Cosmocat
Messages : 557
Inscription : 28 juin 2023 14:25

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par Paulemile »

Les jeux précédés de la balise [SUITE OUBLIEE] concerne les suites de titres que j'ai adorés, mais auxquelles je n'ai jamais joué. Et donc j'en parle... toujours sans y avoir joué ! Parce que ? Parce que.


Age of Empires II : Age of Kings (PC, 1999)
Image


Relation avec le jeu précédent, et pourquoi je n’ai pas persévéré
Pourquoi aurais-je dû jouer à Age of Empires II ? Rien que de me poser la question, je m’énerve tout seul. Pourquoi jouer à la suite de l’un des meilleurs RTS de tous les temps ? Pourquoi jouer à la suite d’un jeu qui a révolutionné son genre ? Pourquoi respirer de l’air ou boire de l’eau, en fait ? Nan mais sérieux, lorsque j’ai enfin moyen d’allier mon amour pour le premier Age of Empires et ma période historique préférée, que fais-je ? Rien. À part déprimer pour des broutilles comme n’importe quel ado, et me gaver de brioche au nutella, je ne FAIS RIEN ! Snober Age of Empires II reste peut-être le pire affront que j’aie pu me faire à moi-même. Bon, à la place, je me suis baladé en extérieur avec de vrais amis pas virtuels, mais on n’est pas là pour parler de comportement acceptable en société, bon sang !
Image


Améliorations et nouveautés ?
Alors, si j’ai bien compris, une partie se déroule à peu près au moment où l’on en terminait une dans AoE 1. À l’âge du fer succède donc l’âge sombre (qui se pointe en gros juste après la chute de l’Empire Romain), et on repart un peu en mode galère avec des villageois pas super doués, comme si le Moyen ge n’avait fait que démantibuler tout ce que l’Antiquité avait inventé et bâti de beau. OK, je n’ai pas les connaissances pour expliquer que ça simplifie grandement l’Histoire, mais on s’en fout pas mal ici. On veut retrouver ce qui faisait le sel d’une session de jeu du premier, à savoir se tirer un peu les cheveux au début, car notre village tout moisi permet à peine de survivre à une attaque de gazelles ou de groseilles sauvages. Ensuite, on progresse, passant par l’ère féodale, puis l’ère des châteaux et enfin, l’ère impériale, qui nous amène à peu près aux prémices de la Renaissance. Là encore, je ne vais pas commenter le fait qu’on considère cette période comme l’apogée, le graal à atteindre afin de posséder les meilleures unités et technologies. Il y aurait beeeaaaaaauuuucoup à redire là-dessus, mais pareil, je ne vais pas passer des heures à me renseigner juste pour râler dans le vide.
Image


Comme chez son prédécesseur, Age of Kings nous propose de participer à plusieurs campagnes axées autour de personnages historiques, tels que Jeanne d’Arc, Saladin ou Gengis Khan. Quand en plus, le personnage en question se matérialise en tant qu’unité jouable, on applaudit des deux mains. Dommage, tout le monde n’y a pas droit. Durant ces parties scénarisées, on fera la connaissance de toutes les civilisations présentes, au nombre de treize (toutes jouables en mode bataille classique). Et là, ça claque de malade ! Britons, Byzantins, Francs, Chinois, Japonais, Teutons… Depuis, chaque extension a apporté son lot de nouvelles nations et campagnes, pour un total assez hallucinant de contenu. On y retrouve des cultures s’étendant à travers le monde entier, ou presque. Mayas, Maliens, Berbères, Slaves, Khmers, Dravidiens, Bourguignons… Nan mais, quel jeu vidéo peut se targuer de proposer plusieurs civilisations africaines, indiennes, est-asiatiques ? Pas grand monde, à mon avis. Et certainement pas un RTS comme Tiberian Sun, qui la même année de sortie, roule encore pour la formule classique des deux camps adverses et c’est tout. Alors oui, il aura fallu attendre un paquet de temps pour obtenir autant de diversité. La sortie de la Definitive Edition en 2019, regroupant tout en un seul gros machin qui ne demande plus qu’à se faire acheter. Haha ! C’est en écrivant ce genre d’articles qu’on se fait avoir, j’ai déjà craqué une fois par le passé en me replongeant dans Dawn of War II, ça suffit.
Image


Encore un mot sur ces fameuses “factions jouables”, parce que je trouve ça juste trop cool. Chacune d’entre elles se voit différenciée des autres de manière beaucoup plus marquée qu’avant. Ainsi, elles possèdent toutes une ou deux unités uniques, ainsi que plusieurs technologies que personne d’autre ne peut débloquer. Il en va de même pour les bonus, allant du petit boost de vitesse sur tel soldat d’infanterie à la mise à disposition de nouveaux bâtiments, des constructions plus rapides, ou une extraction de ressources plus efficace, entre mille autres trucs. Voilà que la rejouabilité s’en trouve multipliée par trois milliards, sans parler des stratégies possibles à mettre au point selon quel dirigeant ou dirigeante on choisit d’incarner. Et aussi, on adore l’immersion, pas vrai ? Les troupes de chaque nation parlent le langage idoine. J’ai déjà dit que ce jeu claquait jusque dans les moindres détails ? Je ne crois pas. Enfin la “Merveille”, sorte d’édifice ultime hyper chiant à bâtir, mais qui permet de remporter une partie sans trop d’effusion de sang, affiche une apparence unique pour toutes les nations existantes. Là encore, on en prend plein les yeux.
Image


Parce que oui, Age of Kings est beau. Mais genre super beau. OK, j’ai pris des captures d’écran de la version HD, parce que ça embrasse toute l’ambiance des vieux pixels de 1999, mais en meilleure résolution. Que l’on construise des pyramides Aztèques dans une jungle luxuriante, ou des cahutes Écossaises sur une plaine saturée de boue, ça nous touche au plus profond de notre être. Perso, je pourrais rester de longues minutes à regarder ma ville se façonner toute seule, alors que la faune sauvage alentour s’enfuit de plus en plus loin, et que les arbres se font de plus en plus rares… Et je perdrais la partie, parce que j’ai glandé comme un idiot, alors que j’aurais dû cliquer cinq cents fois par minute pour espérer recruter une armée capable de résister aux assauts des ennemis (l’IA a gagné quelques points de QI depuis Age of Empires 1). Purée, si j’avais joué à ce jeu à sa sortie, j’éprouverais tellement de nostalgie que recouvrirais les murs d’une pièce de chez moi avec tout plein de screenshots convertis en affiches murales.
Image


Comparaison entre les bandes-son
Attention ! Parce que là, je n’accepterai pas que la B.O. ne se hisse pas au même niveau que celle de Age of Empires 1. Déjà, je vois le nom de Stephen Rippy toujours aux commandes. Ouf ! Bon signe. Et hop, je lance les playlists YouTube, ça dit quoi ? Mis à part quelques moments où ça sonne un peu SF, comme au début de “Drizzle” (bizarre mais pas nul pour autant), ou un peu ambient / dream comme durant “Smells Like Crickets, Tastes Like Chicken”, euuuuh ça claque tellement ! Nan, en vrai toutes les intros donnent l’impression de figurer sur les albums de Starcraft ou Dark Reign. Pourquoi cette vibe futuriste avant chaque morceau ? Pour nous expliquer d’une manière un peu tordue que l’antiquité du premier opus à fait son temps ? Eh, je disais qu’on s’en foutait tellement ça envoie du pâté. Pourquoi je ne me contente pas d’apprécier, au lieu de faire genre j’analyse alors que ma seule expérience de création musicale, c’est d’avoir aligné des blocs de sons dans le logiciel Techno Maker en 1995 ? Dans le premier opus, j’avais parlé du sentiment qu’une procession d’esclaves en pagne avait enregistré la BO en studio. Je peux affirmer qu’ici, leurs descendants jouent toujours de la musique, et je fais toujours un compliment aux artistes concernés ! Bon OK, surtout des descendants d’esclaves japonais inconditionnels du koto. Le brave Stephen revenait peut-être d’un voyage là-bas, qui sait ? Les mélodies font tomber par terre par leur beauté, les arrangements et instruments utilisés (à part le koto hein) me renvoient direct à l’ancienne bande-son. Et pour un accro au passé comme moi, ça fait très très plaisir.
Age of Empires II - T Station (Track 5)


Conclusion sans suite
Dans un monde idéal où j’aurais pu faire tout ce que je veux sans manquer de temps, ni passer pour une personne asociale non fréquentable, j’aurais charbonné des mois sur Age of Empires II. Il fait tout mieux que son prédécesseur, ce qui représente un sacré exploit. L’ambiance reste intacte, le contenu fait un bond en avant, les graphismes ont droit à un coup de propre, tout en conservant le même style. Le gameplay gagne en complexité et en profondeur. Quant aux petites améliorations d’interface, elles facilitent la vie et rendent l’expérience plus cool encore. Vous aimez l’Histoire, et le moyen-âge en particulier ? Ne faites pas comme moi ! Au lieu de partir en vacances pour visiter des villages médiévaux et des châteaux forts, restez plutôt enfermé devant votre ordi, à vous farcir toutes les campagnes d’Age of Kings, ainsi que la ribambelle d’extensions sorties à ce jour. Que de regrets, mes aïeux, que de regrets…
Image

Avatar de l’utilisateur
JonMadlaine
Cosmocat
Messages : 753
Inscription : 22 mars 2021 13:57

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par JonMadlaine »

Tu sais qu'il n'est jamais trop tard, AoE II à été remasterisé, est régulièrement mis à jour avec des nouveaux peuples et campagnes, il y a un gros paquet de joueurs contre qui tz mesurer en ligne si tu es chaud et même des tournois tout à fait honorables :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Paulemile
Cosmocat
Messages : 557
Inscription : 28 juin 2023 14:25

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par Paulemile »

Oui il faudrait...
Mais je suis déjà sur Total War Warhammer, Last Epoch et je dois me faire plein d'autres trucs sur la Mega Drive mini.
Mais oui j'adorerais me lancer sur AoE II aussi ^^

Avatar de l’utilisateur
Antarka
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2361
Inscription : 22 juin 2023 09:01

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par Antarka »

J'ai joué "que" quelques dizaines d'heures au premier AoE.

Par contre le deuxième, c'est le jeu qui m'a fait lâcher Total Annihilation. Et j'y ait passé des centaines d'heures. Je m'en lassais jamais, m'amusant à lancer des centaines de parties l'une après l'autre en me posant divers handicap. Genre finir le mode histoire juste en faisant des rush peons.
#jesuiswoke

Avatar de l’utilisateur
Paulemile
Cosmocat
Messages : 557
Inscription : 28 juin 2023 14:25

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par Paulemile »

Marrant, j'ai lâché AoE 1 pour Total Annihilation, justement ^^
Mais j'aurais dû lâcher TotalA pour AoE 2. Tellement.

Avatar de l’utilisateur
Antarka
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2361
Inscription : 22 juin 2023 09:01

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par Antarka »

Idem, j'ai lâché AoE 1 pour Total Annihilation. J'avais lu dans un mag qu'il était meilleur, du coup j'ai test, et effectivement j'ai pu rejoué à AoE1 après.
#jesuiswoke

Avatar de l’utilisateur
BeyondOasis
Expendable
Messages : 12974
Inscription : 03 nov. 2020 09:48
Localisation : 93

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par BeyondOasis »

J'arrive pas à me souvenir si j'y ai vraiment joué à ce jeu... c'est grave ?


Avatar de l’utilisateur
dandyboh
Chevalier du Zodiaque
Messages : 3881
Inscription : 04 mars 2021 16:23
Localisation : Nord-Isère

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par dandyboh »

Mon meilleur pote de l'époque était à fond. Il jouait tout le temps. Dès qu'il rentrait chez lui. Le matin il se réveillait plus tôt pour avoir le temps de faire une partie avant d'aller au collège. Tout le week-end jour et nuit. Il avait atteint un sacré niveau et était monté à Paris disputer les championnats d'Europe :lol:

Moi je n'y ai quasiment pas joué.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
ankx
Cosmocat
Messages : 630
Inscription : 20 août 2022 23:32
Localisation : Calvados

[SUITE OUBLIEE] Age of Empires II

Message par ankx »

C'est l'un des jeux que j'ai le plus attendu à l'époque.
Le premier opus était une claque par son innovation, son gameplay, son univers et les mécaniques de jeu qu'il mettait en place.
Et celui là a su faire encore mieux que son aîné.
Je crois que c'est le premier jeu que j'ai acheté day one en supermarché tant je l'attendais.
Et quelle baffe.
Visuellement,il était magnifique, les bâtiments étaient même à l'échelle des personnages. Il fallait voir les paysans passer sous les pilones du forum, c'était impressionnant pour l'époque.
Et les champs qui suivaient le relief du terrain :coeur: :coeur:
Ça me donne presque envie de le réinstaller tiens...

Répondre

Revenir à « PC »