La saga Freddy Krueger

Envie de discuter d'un film, d'une série?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

Image

Je vais me faire quelques séances de rattrapage et découvrir tardivement cette saga culte du cinéma d'horreur.
J'aime beaucoup Wes Craven, mais je n'ai vu que le premier film du mythe qu'il a créé, les griffes de la nuit, il y a très longtemps.
J'ai toujours pensé, sûrement à tort, que les suites étaient des nanards insipides à but purement lucratif comme ce fut le cas pour les nombreux dents de la mer. Mais le retour de Less sur l'épisode 3 (ci- dessous) m'a convaincu de revoir mon jugement. Alors c'est parti!

Des fans du griffu à pull rayé ici?
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
JonMadlaine
Transformer
Messages : 470
Inscription : 22 mars 2021 13:57

La saga Freddy Krueger

Message par JonMadlaine »

Autoportrait de l'artiste attaché sur le lit de l'affiche de Freddy 3 :)

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

lessthantod a écrit :
29 janv. 2022 17:44
lessthantod a écrit :
23 janv. 2022 23:01
J'ai rematé ces dernières semaine quelques uns de mes Freddy préférés ...Image

Les Griffes du cauchemar est très certainement l’une des meilleures suites de Nightmare on Elm Street. Les séquences de rêve trouvent ici l’équilibre parfait entre idioties et peur primaire, ce qu'on perd en frayeur par rapport à l'original, on le gagne en humour, sans tomber fort heureusement dans le ridicule des suites qui suivront. Les Griffes du cauchemar développe l'univers du film original, il met en vedette la jeune et talentueuse Patricia Arquette (True Romance et Boyhood) ainsi que le très jeune et également très talentueux Lawrence Fishburne (Matrix) et voit le retour de Nancy Thompson (Heather Langenkamp) dans la franchise.

Les griffes du cauchemar est la suite directe du premier Freddy, on efface donc tous les élément du second opus. Nancy (Heather Langenkamp) revient en tant qu’experte en psychiatrie pour aider les adolescents de l'hôpital souffrant de cauchemars, provoqués bien sûr par Freddy Krueger (Robert Englund). Il semblerait bien que l’une des adolescentes (Patricia Arquette) ait un pouvoir spécial lui permettant d'attirer d’autres personnes dans ses rêves, ce qui pourrait bien être le seul moyen de détruire le maniaque au visage brûlé.

Wes Craven, Bruce Wagner, Frank Darabont et Chuck Russell sont tous crédités du scénario, bien qu’il y ait beaucoup de débat sur la contribution de Wes Craven et Bruce Wagner sur un scénario original ayant subit par la suite de très nombreuses réécritures de la part de Frank Darabont et Chuck Russell. Le film a souffert de nombreux problèmes de production, problèmes de réécritures du scénario donc, mais aussi de budget très limité et de temps de tournage très resserrés.

Par moments le film se veut être trop intelligent pour son propre bien, mais vous ne pouvez que donner du crédit à un film d’horreur qui essaie de livrer quelque chose de plus ambitieux que le commun du genre. L’idée de mélanger le suicide, la dépression et d’autres problèmes que subissent les enfants hospitalisés avec les codes d'un slasher, était une bonne idée et cela ajoute un côté dramatique bienvenu au film.

Les Griffes du cauchemar met en lumière Patricia Arquette. On perçoit tout de suite la future grande actrice, elle crève déjà l'écran malgré son jeune âge et son inexpérience. Nous avons aussi Jennifer Ruben, Rodney Eastman, Ira Heiden et Ken Sagoes, une bande de jeune acteurs très convaincants dans leurs rôles respectifs, formant un groupe d'adolescents très soudés. C’est toujours amusant de voir le jeune Laurence Fishburn trois avant de se révéler au grand public dans The King of NY d'Abel Ferrara et douze ans avant le premier Matrix des sœurs Wachowski. Et bien sûr, il y a Heather Langenkamp qui revient dans le rôle de Nancy, mais avouons-le, ce n'est vraiment pas une très bonne actrice. On a aussi Craig Wasson dont la carrière se résume à Freddy 3 et Body Double de Brian De Palma, lui aussi avouons-le n'est pas un très bon acteur et la suite de sa carrière me donnera raison.

Robert Englund est bien sûr de retour dans le rôle de Freddy Krueger et il ne fait aucun doute qu’il est maintenant très à l’aise dans le rôle. Il fait du très bon travail pour donner vie au croquemitaine au pull rayé rouge et vert. C'est vraiment à partir de Freddy 3 qu'on ressent pour la première fois son influence dans l'écriture du personnage. Il rajoute un peu d'humour dans son interprétation et quelques punchlines bienvenues ("Welcome to primetime, bitch !"), mais jamais il ne franchit la limite du "trop stupide". Le travail sur le maquillage de Freddy est bien meilleur ici que dans les deux films précédents et le reste des effets spéciaux en tous genres sont assez bons. Les meurtres qui en tirent parti sont tous assez créatifs en eux-mêmes et la plupart des effets fonctionnent bien, à l’exception du "squelette Freddy" plutôt stupide qui apparaît à la fin. La direction de Chuck Russell s’adapte assez bien au matériau et il y a une atmosphère globale de fantaisie plus poussée qu'auparavant et qui fonctionne bien ici.

Je ne dirai pas que Les Griffes du cauchemar est un grand film, mais si vous aimez la franchise, alors cela vaut certainement la peine d’être regardé.

Image

Freddy sort de la nuit met en vedette Heather Langenkamp et Robert Englund, jouant leur propre rôle dans "un film dans le film" écrit par Wes Craven, jouant lui-aussi son propre rôle et écrivant le scénario au fur et à mesure qu’il se déroule. Alors monsieur Charlie Kaufman, qu'en dîtes-vous de tout ça ?

Vouloir réinventer Freddy est une idée formidable. Heather découvre qu’elle-même, Robert Englund et Wess Craven ont accidentellement fourni au mal absolu, un portail vers le monde réel avec la création fictive de Freddy Krueger. Maintenant que la série de films est terminée, cette entité a commencé à envahir ses rêves en tant que Freddy et elle pense que si elle tue Nancy, alors elle sera libérée pour de bon.

Après que la série A Nightmare on Elm Street ait montré des signes de fatigue sévère, laissant suggérer que la série était complètement morte et enterrée, Wes Craven fait un retour bienvenu sur la franchise qu'il a fait naitre et lui apporte un peu de sang neuf. Freddy sort de la nuit n’est peut-être pas aussi bon que l’original, aucune des suites ne l’est de toute façon, mais c’est de très loin la meilleure des suites depuis Freddy 3. Et pourquoi me direz-vous ? Bah pour une raison assez simple, Wes Craven c'est le seul qui essaie de redonner un peu de fraicheur à la série, de lui donner des idées neuves et un minimum originales.

L'idée originale à la base du scénario, c’est donc la bonne nouvelle du film. La moins bonne nouvelle (pour ne pas dire la mauvaise), c’est qu’une fois que les prémisses du scénario sont mis en place, tout est en chute libre à partir de là. Le jeu d'Heather Langenkamp ne s’est pas amélioré avec l’âge et Wes Craven passe son temps à jouer l'homme mystère (c’est-à-dire vaporeux et ennuyeux). C’est à Robert Englund qu'il est confié la mission de secouer tout ça et comme à son habitude, il le fait à la perfection. Malheureusement, il n’est pas assez présent dans le film, que ce soit dans son propre rôle ou dans celui de Freddy Krueger. Mais toujours est-il que les apparitions de Freddy sont les meilleurs moments du film.

La situation s’aggrave malheureusement quand le vrai Freddy a l’air encore plus faux et caoutchouteux que la version des années 80, si cela était encore possible. Et puis il y a Miko Hughes (ne cherchez pas, ce n'est pas le fils de John Hughes) qui joue le jeune fils d'Heather Langenkamp dans le film. Quand ce petit écureuil aux yeux d’insecte rampant, commence à crier et à crier à propos de Freddy, vous voudrez juste lui donner un coup de pied au culs (pardon pour ma méchanceté, mais ça sort vraiment du cœur).

Le point culminant du film, le plan final pour se débarrasser de Freddy, est assez similaire à tous les autres films de la série des Freddy, ce qui s'avère être quelque peu décevant. Cependant, Freddy sort de la nuit vaut la peine qu'on s'y intéresse, rien que pour la séquence où Heather réalise qu’elle est de retour à Elm Street et ici pour de vrai. C'est de très loin la meilleure idée du film et qui plus est, très bien exécuté cette fois-ci.

Malgré tous les reproches que je pourrais lui adresser, Freddy sort de la nuit est facilement la meilleure suite de la franchise, après Freddy 3 Les Griffes du cauchemar. C'est aussi une suite beaucoup plus imaginative, que n’importe qu'elle autre suite de slasher en tous genres des années 80/90.
Et maintenant c'est au tour de Les Griffes de la nuit ...

Image

Avec Freddy Krueger et les Griffes de la nuit, Wes Craven est parvenu à proposer l'un des croquemitaines parmi les plus mémorables du cinéma d'épouvante, un mythe maintenant rentré de plein pied dans la pop culture au côté de Leatherface, Michael Myers, Jason, la poupée Chucky ... et exploit qu'il réitèrera 20 ans plus tard avec Ghostface de la série Scream. C'est aussi l'occasion pour le futur réalisateur de Scream de jouer avec les codes du genre, de naviguer entre rêves et réalité, dans un glissement quasi imperceptible vers l'onirisme, ce qui permet des séquences très spectaculaires où l'horreur peut surgir de partout, de l'eau d'un bain ou d'un lit qui peut littéralement vomir des torrents de sang.

Freddy Krueger (Robert Englund) est un tueur d'enfants brûlé vif dans une chaufferie, lors d'une expédition punitive menée par les parents de ses victimes. Il revient ensuite hanter les rêves de la progénitures de ses assassins, toujours avec son chapeau marron et son pull rayé rouge et vert, mais cette fois-ci armé de ses griffes d'acier et portant désormais sur tout le corps les stigmates de sa mise à mort. Avec lui, mourir dans ses rêves, c'est crever pour de bon.

Je viens de regarder à nouveau ce film l’autre jour et c’est toujours sacrément impressionnant. Le jeu des acteurs n’est pas toujours très juste et certains effets spéciaux sont quelque peu datés, mais c’est toujours aussi puissant d'un point de vue visuel et émotionnel. Son pouvoir réside dans le fait que le sommeil ne peut être évité. Dans tant d’autres films d’horreur, les victimes ne sont rien d'autre que du bétail, errant bêtement avant d'entrer dans l’abattoir et criant "Y-a-t-il quelqu’un ici ?" alors qu’ils tombent eux-mêmes "à l’insu de mon plein gré" dans le piège. Ils se retrouvent délibérément dans des situations stupides et de ce fait nous ne ressentons aucune pitié réelle pour eux lorsqu’ils sont éviscérés.

Cependant, dans Les Griffes de la nuit la seule chose que les personnages font pour se mettre en danger, c'est d’aller dormir. Même l’insomniaque le plus hardcore (comme moi) sait que finalement, le sommeil viendra inexorablement vous cueillir, c’est inévitable. Nous ne pouvons pas blâmer les personnages d’errer en faisant des choses stupides dans leurs rêves, car combien d’entre nous ont eu des rêves enfants; dans lesquels nous nous retrouvons nus à l'école (ou autres situations les plus risibles) ? Très rarement nous contrôlons nos rêves et la seule personne en contrôle de tout dans Les Griffes de la nuit, c'est bien Freddy Krueger.

Pour une fois, pour soutenir un discours aussi fort, le metteur en scène a su s'entourer d'un casting crédible, avec la présence rassurante du briscard John Saxon et les débuts prometteurs d'un jeune Johnny Depp encore imberbe. Et il y a Heather Langerkamp, bien qu'elle soit un ton en dessous de ces petits camarades, elle arrive néanmoins à s'imposer en tant que rivale sérieuse de Freddy (à l'instar d'Ellen Sigourney Weaver Ripley), au point de revenir s'y frotter à deux reprises, bizarrement dans les deux seuls autres volets valables de la série. Tous sont autant les jouets de Freddy que de Wes Craven, maitre du jeu où l'illusion, la malléabilité des son univers et l'outrance de la mise en scène sont ses principales armes.

Robert Englund est impeccable dans le rôle de Freddy. Avant la sortie de ce film, les croquemitaines ont toujours été des monstres au physique imposant, silencieux et sans expression, généralement cachées derrière des masques. Non pas qu’il y ait quelque chose de mal en cela, mais Robert Englund nous propose ici un tout nouveau visage du croquemitaine. Freddy est couvert de tissus cicatriciels, au visage hideusement brûlé et habillé en claudo ... et malgré tout, il reste cool. Avant d'éventrer ses victimes qui hurlent de douleurs, Freddy doit d’abord les taquiner un peu, flirter avec elles, les humilier ou faire le pitre. Il oblige Tina à le regarder se couper les doigts et lui sourit comme un oncle facétieux qui vient de sortir une pièce de monnaie de derrière son oreille. Il enfonce sa langue dans la bouche de Nancy via son téléphone. Dans ce premier volet des Freddy, il réserve ses pitreries pour les personnages féminins, mais il y a beaucoup de suites dans lesquelles ls personnages masculins y auront droit aussi..

Les Griffes de la nuit arrive à point nommé au milieu des années 80, à une époque où les films de croquemitaines cartonnent au box office. Cela reste le meilleur film de la série des Freddy, avec quelques bonnes suites (Freddy 3 Les griffes du cauchemar et Freddy sort de la nuit) et beaucoup d'autres vraiment merdiques. Et si de nombreux slasher des années 80 ont pris un sacré coup de vieux aujourd'hui, Les Griffes de la nuit quant à lui vaut toujours la peine d’être regardé même plus de 35 ans après. C'est un film tellement génial et innovant pour son époque, aux effets spéciaux vraiment très cool et aux effets sonores assez troublants (les griffes d'acier de Freddy qui résonnent à nos oreilles et des bébés chèvres bêlant de terreur). La chaufferie est un personnage en lui-même, la personnification de l'enfer, avec ses tuyaux sifflants et ses chaînes rouillées.

Les Griffes de la nuit, c'est de très, très loin mon slasher préféré et l'un de mes films d'horreur préféré. J'ai grandi avec la saga des Freddy, une saga très inégale dont seul le premier film peu légitimement être considéré comme un chef d'œuvre absolu, mais une saga qui profite à fond du jeu et de l'attrait de son méchant, Freddy Krueger aka Robert Englund. C'est le croquemitaine le plus charismatique de tous les croquemitaines, car le plus effrayant et le plus drôle aussi. Tout est absolument génial chez ce personnage, son look improbable, son art de la punchline, sa capacité de venir nous poursuivre même dans nos rêves où il a tous les pouvoirs que son imagination lui permet d'avoir. C'est pourquoi et à mes yeux, Les Griffes de la nuit remporte aisément le trophée du plus grand de tous les slasher.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

Je ne l'avais pas revu depuis une quinzaine d'années, what a masterpiece!
Il y a tout dans ce film!
Sans parler de l'invention du personnage mythique devenu une icône de la pop culture, il y a une idée géniale de mise en scène toutes les 5 minutes, c'est foisonnant de créativité, la main qui sort du bain entre les jambes de l'héroïne, l'escalier collant, le geyser de sang, etc... Tant de scènes cultes, c'est impressionnant cette imagination, ce talent d'écriture et de mise en scène, Craven est vraiment le maître de son genre (la dernière maison sur la gauche, la colline a des yeux, shocker, Freddy, Scream....)
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

Ah oui, et j'ai commencé à piquer du nez au milieu du film après une longue journée de travail, et c'était une sensation très spéciale de sentir le sommeil me prendre pendant que la protagoniste de l'histoire évite à tout prix de s'endormir, troublant et stressant....
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2115
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

La saga Freddy Krueger

Message par lessthantod »

Gringos10 a écrit :la main qui sort du bain entre les jambes de l'héroïne
C'est mon passage préféré du film (avec la mort de Tina) et il y a un petit hommage à cette scène dans Freddy sort de la nuit.

Edit : le meurtre de Tina est quand même d'une inventivité folle dans sa mise en scène, suspendue en lévitation au dessus de son lit, trainée sur le mur avant de mourir au plafond.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

lessthantod a écrit :
29 janv. 2022 21:52
Gringos10 a écrit :la main qui sort du bain entre les jambes de l'héroïne
C'est mon passage préféré du film (avec la mort de Tina) et il y a un petit hommage à cette scène dans Freddy sort de la nuit.

Edit : le meurtre de Tina est quand même d'une inventivité folle dans sa mise en scène, suspendue en lévitation au dessus de son lit, trainée sur le mur avant de mourir au plafond.
Image

Je ne l'ai pas cité, mais effectivement, j'y pensais aussi.
► Afficher le texte
Image
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

J'hésite à regarder dans l'ordre, de 1 à 7 ou 1-3-7 et les autres après....
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
DjBegi
Expendable
Messages : 3348
Inscription : 02 nov. 2020 09:13
Localisation : Moselle

La saga Freddy Krueger

Message par DjBegi »

Avec un ami depuis plusieurs années on se refait l'intégrale des grandes séries d'horreur.

On a d'abord visionné tous les vendredi 13, puis tous les freddy, suivi de tous les halloween, et maintenant on se matte les candyman et on prévoit les chucky prochainement.

Dans cette liste, Freddy est selon moi le meilleur antagoniste et les films sont souvent originaux et travaillés (ce qui n'est jamais le cas pour Halloween par exemple)
And now, I'm an old broken down piece of meat

Image

Avatar de l’utilisateur
DjBegi
Expendable
Messages : 3348
Inscription : 02 nov. 2020 09:13
Localisation : Moselle

La saga Freddy Krueger

Message par DjBegi »

Gringos10 a écrit :
29 janv. 2022 23:55
J'hésite à regarder dans l'ordre, de 1 à 7 ou 1-3-7 et les autres après....
Toujours dans l'ordre, c'est la règle, et tu fini avec Jason vs Freddy !
And now, I'm an old broken down piece of meat

Image

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

DjBegi a écrit :
30 janv. 2022 00:13
Avec un ami depuis plusieurs années on se refait l'intégrale des grandes séries d'horreur.

On a d'abord visionné tous les vendredi 13, puis tous les freddy, suivi de tous les halloween, et maintenant on se matte les candyman et on prévoit les chucky prochainement.
Candyman c'est mon préféré de tous les bogeymen!
Le premier c'est un petit bijou.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

G-fly
Bisounours
Messages : 130
Inscription : 19 nov. 2020 22:03

La saga Freddy Krueger

Message par G-fly »

DjBegi a écrit :
30 janv. 2022 00:13
Avec un ami depuis plusieurs années on se refait l'intégrale des grandes séries d'horreur.

On a d'abord visionné tous les vendredi 13, puis tous les freddy, suivi de tous les halloween, et maintenant on se matte les candyman et on prévoit les chucky prochainement.

Dans cette liste, Freddy est selon moi le meilleur antagoniste et les films sont souvent originaux et travaillés (ce qui n'est jamais le cas pour Halloween par exemple)
Oui enfin Halloween reste précurseur hein ! 1978 quand même... :happy1:
Je pense qu'à l'époque les deux premiers étaient on ne peut plus originaux et travaillés. Encore maintenant je les trouve vraiment maîtrisés, c'est pas seulement devenu culte c'est du grand art.

Avatar de l’utilisateur
dav1974
Cosmocat
Messages : 806
Inscription : 20 nov. 2020 06:58
Localisation : Drome

La saga Freddy Krueger

Message par dav1974 »

Dans le lot, il n'y a que Freddy qui me fait peur.
J'ai passé des nuits catastrophiques a cause du premier.
Les slashers, ça mfé pas peur, jsuis un trappeur... Jason et les autres, jles defonces... Monsieurs Krugger lui, le croque mitaine, c'est une horreur pour moi.
Il n'y a que l'exorciste (vu trop jeune aussi, sont cons de laisser mater ça a des gosses), Freddy et "L'amour XXL" qui arrivent a me faire psychoter la nuit.

Le dernier candyman ,parabole sur la pauvreté et la ghettoïsation est super, le second, procès de la gentrification et sur la victimisation, est une tuerie.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

dav1974 a écrit :
30 janv. 2022 11:09


Le dernier candyman ,parabole sur la pauvreté et la ghettoïsation est super
Le dernier ou le premier ?
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2115
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

La saga Freddy Krueger

Message par lessthantod »

Gringos10 a écrit :J'hésite à regarder dans l'ordre, de 1 à 7 ou 1-3-7 et les autres après...
Honnêtement, tu peux zapper le 2, le 4, le 5 et le 6. Ou alors tu va devoir utiliser la fonction avance rapide de ta télécommande. Perso, je n'ai jamais pu les regarder en entier ceux-là.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

Ouais je pense que je vais me les faire comme une trilogie de Wes Craven 1-3-7
Et après je jetterai un œil aux autres par curiosité (j'ai vu qu'il y avait quand même quelques réalisateurs intéressants aux commandes, mais pas des tueurs non plus)
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
dav1974
Cosmocat
Messages : 806
Inscription : 20 nov. 2020 06:58
Localisation : Drome

La saga Freddy Krueger

Message par dav1974 »

Gringos10 a écrit :
30 janv. 2022 12:20
dav1974 a écrit :
30 janv. 2022 11:09


Le dernier candyman ,parabole sur la pauvreté et la ghettoïsation est super
Le dernier ou le premier ?
Le premier, je me suis relu, je m'ai trompé. J'y ai vu le message que c'est pas tes origines qui font ce que tu es, mais l'endroit ou tu évolues.
Le premiers Candyman montre les horizons bouchés des minorités qui vivent dans des ghettos "linéaires" (a voir une super videos sur youtbe qui parle de l'architecture des villes, et surtout de l'analyse de Candyman la dessus, le réal montre bien comment la verticalité et les lignes droites en architecture bloquent le dialogue et l'ouverture d'esprit, faut que je la retrouve).

Le second Candyman montre comment des gens issus de cette minorité ont oublié ce qu'ils sont,parce qu'ils ont réussi, parce qu'ils sont passé de l'autre coté de la "cité" et son même sans doute devenu "pires" que leurs anciens "juges". Ils ont oublié leur folklore, ils sont condescendants et assez égocentriques. Et le Candyman les ramène a ça.

C'est mon point de vue, c'est pour ça que j'aime la suite, parce qu'elle respecte le fait que Candyman (le film) est surtout une critique de la vie dans les villes, et dans cette suite donc, tjrs un message au lieu d'etre un bête film d'horreur.



Edit : dsl pas claire mais j'ai des pizz dans le four, je fais les deux en meme temps....
Dernière modification par dav1974 le 30 janv. 2022 12:54, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 23398
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

La saga Freddy Krueger

Message par Gringos10 »

dav1974 a écrit :
30 janv. 2022 12:52
Gringos10 a écrit :
30 janv. 2022 12:20
dav1974 a écrit :
30 janv. 2022 11:09


Le dernier candyman ,parabole sur la pauvreté et la ghettoïsation est super
Le dernier ou le premier ?
Le premier, je me suis relu, je m'ai trompé. J'y ai vu le message que c'est pas tes origines qui font ce que tu es, mais l'endroit ou tu évolues.
Le premiers Candyman montre les horizons bouchés des minorités qui vivent dans des ghettos "linéaires" (a voir une super videos sur youtbe qui parle de l'architecture des villes, et surtout de l'analyse de Candyman la dessus, le réal montre bien comment la verticalité et les lignes droites en architecture bloquent le dialogue et l'ouverture d'esprit, faut que je la retrouve).

Le second Candyman montre comment des gens issus de cette minorité ont oublié ce qu'ils sont,parce qu'ils ont réussi, parce qu'ils sont passé de l'autre coté de la "cité" et son même sans doute devenu "pires" que leurs anciens "juges". Ils ont oublié leur folklore, ils sont condescendants et assez égocentriques. Et le Candyman les ramène a ça.

C'est mon point de vue, c'est pour ça que j'aime la suite, parce qu'elle respecte le fait que Candyman (le film) est surtout une critique de la vie dans les villes, et dans cette suite donc, tjrs un message au lieu d'etre un bête film d'horreur.
:super:
Très bonne analyse.
C'est pour ça que j'adore cette saga, elle est bien plus profonde que les autres du genre.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Répondre

Revenir à « Ciné dimanche »