Vos dernières séances [films/Animes]

Envie de discuter d'un film, d'une série?
Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

lessthantod a écrit :
27 oct. 2022 18:27

Naviguant entre fantaisie et réalité, Vacances romaines est à la fois divertissant et bien plus profond qu'il ne le laisse paraitre. L'équilibre est assez bien trouvé entre le ton comique et le ton dramatique. Parfois, c’est très drôle et à d’autres moments, c'est assez émouvant. Audrey Hepburn et Gregory Peck sont parfaits dans les rôles principaux et l’histoire est intelligemment menée par William Wyler. Sur la base d'une idée simple, Il arrive à étirer l'histoire qu'il veut conter sans pousser les choses trop loin. Ainsi le film n'est ni trop long, ni trop court et assez efficace.
Tiens je viens de lire ça, je pense qu'une partie du mérite en revient aussi au grand Dalton Trumbo qui fut d'ailleurs récompensé d'un oscar pour son scénario.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

lessthantod a écrit :
31 oct. 2022 17:48
Le fils de John est comme Sonny Corleone, trop lâche pour prendre en charge les activité de son père vieillissant et sans héritier apparent.
je viens de lire ça aussi :)
La comparaison est mal choisie, Sonny Corleone n'est pas lâche, à la rigueur impulsif ou incompétent mais pas lâche.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Gringos10 a écrit :
lessthantod a écrit :Naviguant entre fantaisie et réalité, Vacances romaines est à la fois divertissant et bien plus profond qu'il ne le laisse paraitre. L'équilibre est assez bien trouvé entre le ton comique et le ton dramatique. Parfois, c’est très drôle et à d’autres moments, c'est assez émouvant. Audrey Hepburn et Gregory Peck sont parfaits dans les rôles principaux et l’histoire est intelligemment menée par William Wyler. Sur la base d'une idée simple, Il arrive à étirer l'histoire qu'il veut conter sans pousser les choses trop loin. Ainsi le film n'est ni trop long, ni trop court et assez efficace.
Tiens je viens de lire ça, je pense qu'une partie du mérite en revient aussi au grand Dalton Trumbo qui fut d'ailleurs récompensé d'un oscar pour son scénario.
Mouais, le scénario est d'un classicisme absolu, très linéaire et sans grande surprise.
Le film vaut surtout pour Audrey Hepburn qui reçu un Oscar ... une sacrée performance pour son tout premier rôle au cinéma.
Honnêtement, si ce n'était pas pour Audrey Hepburn, le film perdrait presque tout intérêt. Bref, j'ai vu de bien meilleures comédies romantiques.
Gringos10 a écrit :
lessthantod a écrit :Le fils de John est comme Sonny Corleone, trop lâche pour prendre en charge les activité de son père vieillissant et sans héritier apparent.
je viens de lire ça aussi :)
La comparaison est mal choisie, Sonny Corleone n'est pas lâche, à la rigueur impulsif ou incompétent mais pas lâche.
Oui tu as probablement raison, je n'ai pas revu la trilogie du Parrain depuis très longtemps et peut-être bien que ma comparaison est un peu tirée par les cheveux ^^

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

Après hésitation car je n'ai pas réussi à le choper en vostfr mais juste en vostus (ça dérange ma copine, elle galère). Je l'ai quand même convaincu...

Et ben on a beaucoup aimé. Tout est hyper soigné. Il y a tellement de poésie dans les images de ses films. Il a un don ce mec c'est d'arriver à rendre beau, le laid/le terrifiant. C'est assez impressionnant. Je trouve que dans The thin red line c'est encore plus marqué, mais déjà là, ça calme bien.

En tout cas, j'aime (enfin, "on" aime car ma copine l'a adopté) son cinéma. Son premier film reste pour moi bien en dessous, quand tu vois les deux d'après... M'enfin, on ne va pas refaire le débat.

Donc beau et terrible à la fois, j'ai l'impression que ça va être souvent ça avec lui... Une sorte de signature.



Image

Un classique, vu pleins de fois mais ma copine non, donc voilà. Pour moi c'est toujours aussi bon, j'aime l'humour, la critique, le décalage etc. La réalisation est très bonne également d'ailleurs. Bref, un très bon divertissement pour qui adhère à l'univers, l'humour.


► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

Les moissons du ciel, t'aurai pu le mater en français exceptionnellement, car d'une il est très bien doublé, la voix off est très belle, et de deux c'est très important de bien comprendre tout ce qu'elle dit justement, donc mieux vaut un bon doublage qu'une compréhension approximative de l'anglais. Après les belles images et la musique restent les mêmes évidemment.

Je mets quelques photos pour ceux qui veulent avoir une idée et ne l'ont pas vu (mais il faudrait)


Image

Image

Image
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

Sinon pour info, après ses deux premiers films (badlands et days of heaven) qui furent des déflagrations dans le monde du cinéma des années 70, Malick disparu pendant 20 ans, se retira du milieu pour vivre une vie "normale", créant ainsi un mystère et une légende autour de sa personnalité, quasiment aucune photo de lui ne fuitant dans la presse durant ce temps, autant dire que son retour pour la ligne rouge fut un événement majeure dans l'industrie et c'est d'ailleurs pour ça que tout le gratin hollywoodien se battit pour apparaître au casting du film.
La consécration fut au rendez vous avec un succès public et critique.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Ben je n'ai même pas eu de version française ^^

Mais très franchement, ça allait pour l'anglais, les dialogues ne sont pas complexes. Perso je n'ai pas eu de souci, et ma copine quand elle ne comprenait pas, je lui ai expliqué. De toutes façons, quand je ne comprends pas, je ne passe pas, je reviens sur le truc. J'aime pas ne pas comprendre.

Pour l'histoire de Malick j'ai lu ça effectivement. Sacré bonhomme...

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

wiiwii007 a écrit :Tout est hyper soigné. Il y a tellement de poésie dans les images de ses films. Il a un don ce mec c'est d'arriver à rendre beau, le laid/le terrifiant. C'est assez impressionnant. Je trouve que dans The thin red line c'est encore plus marqué, mais déjà là, ça calme bien.
Et Le Nouveau Monde calme bien, lui aussi ;)
C'est à partir de The Tree of Life, que ça se gâte :/

Avatar de l’utilisateur
maskass
Transformer
Messages : 493
Inscription : 19 juil. 2021 10:19

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par maskass »

lessthantod a écrit :
03 nov. 2022 19:48
C'est à partir de The Tree of Life, que ça se gâte :/
Pas d'accord. Le reste de sa filmo est magnifique, jusqu'à son dernier film, A Hidden Life qui est très beau aussi.
Je n'ai pas vu Song to Song encore, ni Badlands.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

maskass a écrit :
03 nov. 2022 20:39
lessthantod a écrit :
03 nov. 2022 19:48
C'est à partir de The Tree of Life, que ça se gâte :/
Pas d'accord. Le reste de sa filmo est magnifique, jusqu'à son dernier film, A Hidden Life qui est très beau aussi.
Je n'ai pas vu Song to Song encore, ni Badlands.
tu as bien aimé To the wonder ?
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
maskass
Transformer
Messages : 493
Inscription : 19 juil. 2021 10:19

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par maskass »

Je ne m'en souviens plus très bien, et ce n'est pas son meilleur film de mémoire, mais ça reste bon quand même.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

maskass a écrit :
03 nov. 2022 20:39
Je n'ai pas vu Badlands.
Tu devrais ;)
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
maskass
Transformer
Messages : 493
Inscription : 19 juil. 2021 10:19

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par maskass »

Je n'arrive pas à le trouver en téléchargement. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Noctis
Bisounours
Messages : 143
Inscription : 11 févr. 2022 18:47

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Noctis »

On a été voir Amsterdam de Davil O. Russel avant-hier... quelle catastrophe vu le casting. Je n'irai pas jusqu'à dire que le film est mauvais, mais j'ai trouvé ça tellement insignifiant, long... Je ne comprends pas comment on peut en arriver là. Un casting solide avec Christian Bale, John David Washington, Anya Taylor-Joy, Rami Malek, Margot Robbie De Niro, un sujet intéressant au final mais pour un film qui, à mon sens, a un peu le cul entre deux chaises.

Les décors sont superbes, on se plaît dans ces Etats-Unis des années 30 avec cette brochette d'acteurs mais à mon sens le film manque de rythme et veut raconter son histoire avec excentricité / humour sans jamais se lâcher complètement.

Bref, j'ai limite passé un mauvais moment alors que je n'avais pas tant d'attente. Si des gens plus connaisseurs en cinéma en font une critique ici, n'hésitez pas à m'identifier, ça me permettra sans doute de préciser mon ressenti sur ce film.

Image

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

J'avoue que le casting est alléchant, mais la bande annonce ne me dit rien qui vaille.
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
spip
Chevalier du Zodiaque
Messages : 2301
Inscription : 12 nov. 2020 07:47

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par spip »

Ca fait un moment qu'il ne faut plus se fier au casting d'un film. Il suffit de voir les productions Netflix réalisées par untel ou untel avec 3 ou 4 noms hyper bankables au générique, et à l'arrivée t'as un film bof. Voir nul.

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

A peine mieux que le premier, c'est à dire "bof" au lieu de "très bof" ^^

J'ai préféré celui là car c'est un poil mieux réalisé, mieux construit etc. Mais bon, il y a tellement de choses qui vont pas... Au final il m'a fait rire de temps en temps, surtout sur la fin. Puis les piranhas volants c'est quand même quelque chose à voir !!

► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
Esperluette
Conquérant de la lumière
Messages : 1722
Inscription : 05 déc. 2020 08:55
Localisation : Hérault

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Esperluette »

Avec un pote j'ai regardé le film Pleasure, je précise car on ne savait pas trop quoi regardé et on a choisit en lisant les 3 lignes du synopsis sans trop savoir à quoi s'attendre et on a pas été déçus du voyage :mrgreen:

Donc c'est l'histoire d'une très jeune Suédoise (19 ans) venue à Los Angeles pour percer dans le porno et y devenir une pornstar. On ne sait pas quelles sont ses motivations (pas tellement l'argent ou la gloire), mais elle est prête à tout pour y arriver dans ce milieu ultra concurrentiel. On le sait, le porno réclame de la chair fraiche en permanence et bien peu nombreuses sont celles qui arrivent vraiment à "faire carrière".
Bella Cherry, elle, n'est pas innocente et elle est prête à tous les extrêmes pour y arriver, car "être mignonne ne suffit pas" (dixit), donc elle accepte les scènes SM, d'humiliation etc. pour arriver à son but.

Le film est très TRÈS très cru : interdit au - de 16 ans mais à la limite du -18 ans sans pour autant être érotique ou misérabiliste. La réalisatrice Ninja Thyberg (1er long métrage) produit un film froid et qui se veut réaliste pour dénoncer l'industrie du porno et l'image de la femme qu'elle véhicule sans faire de morale. Il y a des faiblesses (dans le montage, dans le rythme) mais le pari est plutôt réussi, on ressort plus avec la gerbe qu'avec l'envie de mater un film X... Chapeau pour l'actrice principale Sofia Kappel qui n'est même pas actrice à la base et qui dévoile toute son anatomie

Image

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

Pocahontas ! Bien romancée, normal, mais Pocahontas ! J'aime bien cette histoire.

Alors qu'en dire ? C'était très bien pour ma part. Alors j'ai tout de même un gros bémol sur la première partie : Colin Farrell. Je trouve que ça ne va pas dans ce film. Ca m'a vraiment dérangé. Au contraire de la seconde partie que j'ai vraiment adoré avec un Bale beaucoup plus prenant. Les deux sont dans la retenu, mais pour moi l'un le joue bien mieux que l'autre.

Au de là de ça, et comme d'hab avec ce réalisateur, les images sont magnifiques, les questions sont posées, le rythme est lent mais prenant si on accroche... Il a vraiment un style propre.

Donc très bien. Il m'a juste manqué quelques scènes un peu plus violentes dans les émotions... Ou peut-être juste une OST plus forte/puissante pour mettre en avant les sentiments "non dépeints" par les acteurs car dans la retenu, sous entendus.

► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

wiiwii007 a écrit :Donc très bien.
Tsss, tsss, tsss ... comme Les Moissons du ciel, comme La Ligne rouge, c'est direct chef-d'œuvre absolu ^^

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Je viens de mater Frankenweenie de Tim Burton ...

Image

Frankenweenie de Tim Burton possède cette atmosphère des vieux films des années 30/40 (mais dont l'histoire se déroule dans le présent), car il est entièrement filmé en noir & blanc et contient d'innombrables références/hommages aux vieux films de monstres des studio Universal, le Universal Monsters Univers (Frankenstein bien sûr, mais aussi la Momie, Dracula, Le Bossu de Notre-Dame, l'homme invisible, la créature du lagon noir ...). L’atmosphère est sombre et gothique, avec une BO de Danny Elfman en mode marche funèbre.

Le pauvre Victor perd son chien Sparky, doit ensuite faire son deuil, puis découvre un moyen de le ressusciter ... un véritable roller coaster émotionnel pour Victor, quoi !

Mais quel dommage, faire le film parfait pendant 60 minutes et puis se foirer complètement sur la fin. Les plus jeunes auraient pu en retenir une leçon, que la vie est courte et que le bonheur est fugace. Nous souffrons tous d’un chagrin d’amour tôt ou tard, de devoir dire au revoir à ceux que nous aimons. C’est vraiment une belle leçon de vie que l'on doit tous apprendre, mais non ... Tim Burton en décide autrement. Dans le but de satisfaire les studios Walt Disney, Tim Burton va vers la facilité et nous fait une belle pirouette ...
► Afficher le texte
C'est plutôt lâche, si vous voulez mon avis.

Frankenweenie ne sait pas trop où en venir, mais pour ses deux premiers tiers (les 60 premières minutes), ça fonctionne vraiment bien. On suit les aventures de ce Frankenstein junior avec grand plaisir. Et comme dans bon nombre des films de Tim Burton, tous les personnages ont à la fois ce petit côté triste et en pleine dépression (je ne parle pas des années 30 ^^), mais aussi très touchants et attachants. C’est visuellement très riche, ça fourmille de détails dans chaque recoin du décors. Et puis Tim Burton s'amuse avec la caméra, c'est toujours inventif et surprenant.

Et puis dans le dernier tiers du film (les 30 dernières minutes) le film change de ton. On ne va pas passer par quatre chemins, c'est la foire à la saucisse. Tim Burton ne fait qu’empiler des références à des films de monstres les unes après les autres, jusqu’à l'overdose. Alors visuellement c'est toujours aussi riche, mais il n'y a plus la même inventivité dans la construction des plans et dans la recherche de mise en scène. Pour avoir vu le moyen métrage (1984) qui a inspiré de film, on a vraiment l'impression que Tim Burton essaie de meubler sur la fin.

Un dernier mot sur la stop-motion et sur le casting voix. L'animation en stop motion a cette qualité qu'elle fait ressentir une vraie présence physique et qu'on a l'impression de se retrouver dans les décors de tous les films de Tim Burton. J'ai vraiment eu l’impression que cette petite histoire se déroulait en bas de la rue d’Ed Wood. Côté casting voix, ça fait plaisir de revoir Winona Rider (Beetlejuice et Edward aux mains d'argent) et Catherine O'Hara (Beetlejuice et L'étrange Noël de monsieur Jack) chez Tim Burton, ainsi que les fidèles de longue date Martin Landau et Christopher Lee (dans des extraits du Dracula de la Hammer).

Les films de monstres des années 1930, la science-fiction des années 1950, la banlieue triste et décolorée des années 1980 (celle qu'on voit dans Edward aux mains d'argent), c'est tout ça Frankenweenie et c'est du pur Tim Burton. Mais voilà, le film aurait gagné à moins s'éparpiller sur la fin (beaucoup trop de remplissage pour rien), ainsi qu’une conclusion un peu plus courageuse.

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

La même pour moi, j'ai beaucoup aimé mais la fin a tout gâché... Il me reste tout de même un bon souvenir.

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

lessthantod a écrit :
05 nov. 2022 11:56
wiiwii007 a écrit :Donc très bien.
Tsss, tsss, tsss ... comme Les Moissons du ciel, comme La Ligne rouge, c'est direct chef-d'œuvre absolu ^^
Oui ça ne me choque pas que des gens (beaucoup surement) le pensent.

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

wiiwii007 a écrit :La même pour moi, j'ai beaucoup aimé mais la fin a tout gâché... Il me reste tout de même un bon souvenir.
C'est clair, quand j'ai vu venir ce happy-end, je me suis dis dans mon for intérieur "Ohhh non, pas ça !"

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

J'ai également maté le Frankenweenie original de 1984 ...

Image

J’ai d'abord vu le remake de 2012 qui est un long métrage d'animation en stop-motion et je dois dire que ce moyen métrage en live sorti en 1984 est bien meilleur ... comme souvent, l'original est meilleur que le remake. Alors pourquoi me direz-vous ? Bah déjà, moyen métrage oblige, l'intrigue est bien plus resserrée et se concentre un seul film de monstres, le Frankenstein de 1931, bien qu’il y ait un caniche avec la même coiffure que la fiancée du monstre dans la suite de 1935 (La fiancée de Frankenstein).

Après avoir vu l'original, il est maintenant plus qu'évident que toutes les références aux films de monstres rajoutés dans le film de 2012, n'avaient pour seul but d'étirer le moyen en long métrage. Le père poussant son fils à jouer au baseball, les parents qui font virer le professeur de sciences, le concours de sciences à l’école, le festival néerlandais ... Le film de 2012 aurait été bien meilleur sans tout ça et ce moyen métrage de 1984 en est la preuve.

Le Frankenweenie de 1984 ne réduit pas non plus les parents de Victor à des parents un peu idiots et donc il ne véhicule pas le message que les enfants sont plus intelligents que les adultes. De plus, le moyen métrage bénéficie de l'apport d'acteurs confirmés comme Shelley Duvall (Shining), Daniel Stern (Home Alone) et le jeune Barret Oliver (Une histoire sans fin). C'est assez amusant de voir Shelley Duvall jouer une mère de la banlieue américaine dans un film qui parodie les films de monstres, après avoir été poursuivie par Jack Nicholson armé d'une hache et après avoir subit toute la torture émotionnelle d'un Stanley Kubrick.

Par contre, la scène du moulin à vent me dérange dans les deux films. Les adultes auraient dû et auraient pu intervenir. Aussi, la conclusion du film est la même avec un happy-end qui selon moi est très mal venu. Par contre, le Frankenweenie de 1984 est fort heureusement moins "gentillet" que celui de 2012.

L’accent mis sur l’hommage à un seul film de monstres profite énormément à l’intrigue du film original. Presque tout dans la version de 1984 est un hommage au Frankenstein de 1931. Le chien Sparky meurt, Victor réanime Sparky avec des appareils ménagers dans une scène qui ressemble énormément au film de 1931, avec des gadgets clignotants et tournoyants de partout, des étincelles et des courants électriques, les citadins qui réagissent avec horreur face à la "créature", la foule qui se forme pour chasser Sparky et Victor, jusqu’au point culminant du film, le moulin à vent ardent. La seule différence c'est que le moulin est intégré dans un parcours de golf miniature dans le film de 1984, une touche humoristique absente de la version de 2012.

La seule chose que je préfère dans le film de 2012, c'est la scène d’ouverture avec le film dans le film qui est un pastiche des films de monstres géants (King Kong et Godzilla), ce qui sera par la suite exploité dans l'intrigue. Dans le film de 1984, le film dans le film est toujours un pastiche de films de montres réalisé par Victor, tout comme l'est Frankenweenie lui-même en quelque sorte, mais ce n'est plus exploité par la suite dans l'intrigue. Et puis, le film de 2012 profite des mélodies de Danny Elfman.

Le film explore brièvement l’idée de commérages et de rumeurs dans la petite ville, lorsque les voisins déclarent tous avoir vu quelque chose d'effrayant et propagent la peur entre eux ... pour ce qui ce qui se révèle être au final, un petit chien (bien que ce soit un chien zombie). Les rumeurs sont véhiculées par des ennemis, propagées par des imbéciles et acceptées par des idiots ... ceci en est un parfait exemple !

Et puis Frankenweenie est assez drôle par moments. Je pense notamment à l'expérience sur la grenouille, Sparky qui a des fuite lorsqu'il boit de l'eau, Sparky qui rencontre un caniche avec une chevelure très familière (aka la fiancée de Frankenstein).

Dans Frankenweenie, il y a suffisamment de moments effrayants et d'humours pour capter l'attention des plus jeunes et suffisamment de références aux vieux films de monstres pour s'adresser aux adultes ... que vous faut-il de plus ?

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

Pour la petite histoire, le petit devait lire pendant les vacances, le premier tome du roman "Les misérables". Ma copine et lui lisaient à tour de rôle et à haute voix à côté de moi. Je voulais suivre l'histoire en même temps que je jouais à Gran Turismo ^^ Je ne l'ai jamais lu. Après lecture, on a décidé ensemble de voir un film pour résumer le truc.

On est tombé sur celui des années 30... C'était, d'après ma copine, un des plus fidèles au livre. Bah putain... Alors oui, c'est plutôt "fidèle" au niveau des scènes, et encore. Il manque juste ce qui fait la force du roman : La psychologie/Les sentiments. Du coup bof, très bof. Je me demande même comment c'est possible de passer autant à côté du cœur du sujet. Ca ne nous a pas du tout convaincu. Le petit a été patient, heureusement qu'on avait des m&m's en guise de pop corn. Des restants d'Halloween.

Et dire qu'il y a 2 autres films qui suivent celui là... Pas sûr qu'on les regarde du coup. En revanche, ça nous a donné envie de voir les autres films "Les misérables" pour comparer.


Image

Si on veut du cul, du gore et qu'on se fout d'avoir une bonne histoire, ce film est parfait !!

Fiuuhh, ça envoi du steak ^^ Ils ont mis le paquet pour celui là. Donc au final, niveau sensation c'était sympa, pas forcément flippant, plus dégoutant. Sinon il y a tous les trucs de ce genre de films qui font fuir : Les persos "tête à claque", les répliques à la con, les scènes dont tu devines les issues etc.

Mais c'est bien dégueu comme il faut ^^

► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Je viens de mater Inland Empire de David Lynch ...

Image

Avant hier soir, je n'avais encore jamais vu Inland Empire, le dernier film en date (2006) de David Lynch. On attend encore au jour d'aujourd'hui son prochain vrai film au cinéma, en espérant qu'Inland Empire ne soit pas son tout dernier film. C'est un film que j'avais raté à sa sortie, parce qu'il m'intimidait beaucoup et en effet c'est un film intimidant. Je dois d'ailleurs dire, que je ne sais même pas comment en parler, tellement c'est impossible d'en résumer le pitch. Même 24 heures après l'avoir vu et à tête reposée, je n'y vois pas beaucoup plus clair, mais je vais faire de mon mieux pour vous donner envie de le découvrir à votre tour.

Le film dure trois heures et c'est quelque chose qu'il faut avoir en tête pendant le visionnage. C’est l’un de ces films de plus de trois heures, où les choses sérieuses ne commencent qu'au bout de une heure ou une heure trente. David Lynch prend son temps pour vous présenter son univers si étrange et vous ne vous sentirez "à l'aise" (si puis-je le dire ainsi) qu'après une heure et demie de film. Alors ça ne me dérange pas de regarder un film où le réalisateur refuse de me tenir la main et me laisse me forger mon propre avis, mais essayer de donner du sens à tout ça, c'est comme se promener dans la forêt avec un bandeau sur les yeux. Le cinéma de David Lynch, c'est comme une rose ... ça se sent, ça ne s'explique pas (Dixit Toulouse-Lautrec ou à quelque chose près).

L’impénétrable Inland Empire de David Lynch ... si vous me demandiez de quoi ça parle, je ne saurai quoi vous dire. Déjà de base, le cinéma de David Lynch n'est pas facile à aborder, mais alors là il fait très fort ... c'est très certainement son film plus obscure et énigmatique. C'est le film le plus expérimental de David Lynch depuis Eraserhead. Ne cherchez pas à tout analyser, à tout comprendre, il n'y a pas de vraie histoire à proprement parler. Le film est plus un véhicule à émotions et sensations, qu'autre chose.

Inland Empire est un condensé du cinéma de son auteur, on y retrouve des tas de plans repris de ses œuvres antérieures. Le film regorge de ces moments, lorsque la caméra se rapproche lentement à l'angle d'un long couloir sombre, où quelque chose d’horrible peut vous attendre. Il y a aussi beaucoup de scènes avec des dialogues énigmatiques, de scènes tendues et sombres avec une musique étrange. Si vous pensez à la scène du restaurant dans Mulholland Drive, vous savez où je veux en venir ...
► Afficher le texte
Maintenant que j’y pense, le film me rappelle beaucoup Mulholland Drive dans sa vision d'Hollywood, un Hollywood cauchemardesque ... mais la comparaison s'arrête là, Inland Empire est juste un joli exercice de style, tandis que Mulholland Drive est un pur chef-d'œuvre absolu.

Laura Dern semble jouer au moins trois ou quatre rôles différents dans ce film et même lorsqu'elle interprète le même rôle, les différentes temporalités changent complètement son interprétation. Sa silhouette élégante et son aisance devant la caméra impressionne et sa panoplie de jeu est tout simplement stupéfiante, pouvant se montrer à la fois inquiétante, sexy et hystérique. Quant à Justin Theroux, il semble reprendre son personnage dans Mulholland Drive, celui d'un acteur félin, arrogant et intimidant. On y retrouve également tous les habitués de longue date de David Lynch, à commencer par Grace Zabriskie (impressionnante dans la scène d'ouverture du film), Harry Dean Stanton, Ian Abercrombie, ainsi qu'un petit caméo vers la fin de Laura Harring.

Il y a eu de jolis moments surréalistes dans Inland Empire  Il y a tout un jeu sur la distorsion temporelle, une boucle temporelle similaire à celle vue dans Lost Highway, lorsque Bill Pullman se répondait lui-même sur son interphone ...
► Afficher le texte
Et puis il y a la famille de lapins, les visites aléatoires en Pologne, les numéros de danse, les tournevis ... et la BO d’Angelo Badalamenti tout autant surréaliste (et superbe comme toujours).

Qu'on se le dise, j’adore David Lynch. J’aime presque (à une ou deux exceptions près) tous ses films, mais en toute honnêteté, Inland Empire ce n’est pas un film que je meurs d’envie de revoir de si tôt. J'aimerais vous dire que j’ai adoré Inland Empire, mais ce serait me mentir à moi-même. Même pour un film de David Lynch, c'est d'une bizarrerie inégalée. C’est plus bizarre que tout ses autres films réunis. J’apprécie l’homme, j'apprécie le cinéaste et j’apprécie que son cinéma ne ressemble à rien d'autre, mais là c'est à la limite de la frustration.

Pour conclure, je dirais que j’ai beaucoup aimé l'expérience Inland Empire, même si j'ai l'impression de n'avoir compris pas grand chose finalement. Je ne sais pas s'il y a un sens à trouver dans tout ça, ni un semblant de fil conducteur. J'imagine bien que David Lynch essaie de faire passer un message, mais manifestement je ne l'ai pas saisi. C’est pourquoi je suis légèrement resté en dehors du film et pourquoi je ne me suis pas senti totalement impliqué émotionnellement.

Avatar de l’utilisateur
Shovel Knight
Conquérant de la lumière
Messages : 1237
Inscription : 05 déc. 2020 20:40

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Shovel Knight »

Image

Je crois pas avoir déjà vu un film aussi dingue et créatif
Il va me falloir un second visionnage un de ces jours ça va tellement vite par moment
En résumé: une histoire d'univers parallèles sur le sens de la vie
#JeSuisWoke

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

Je le trouve aussi bien que le premier. Toujours délirant, marrant, bizarre et bien réalisé. Très sympa le petit clin d'œil "Precinct 13". Je ne l'avais jamais relevé auparavant, forcément je n'avais pas la référence ^^

Donc très cool de revoir ces deux "Addams Family".

► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
Shovel Knight
Conquérant de la lumière
Messages : 1237
Inscription : 05 déc. 2020 20:40

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Shovel Knight »

wiiwii007 a écrit :
07 nov. 2022 15:41
Très sympa le petit clin d'œil "Precinct 13".
Oh ? (pas revu depuis l'enfance donc aucun souvenir de ce famille adams)
#JeSuisWoke

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

lessthantod a écrit :
06 nov. 2022 21:23
Déjà de base, le cinéma de David Lynch n'est pas facile à aborder, mais alors là il fait très fort ... c'est très certainement son film plus obscure et énigmatique. C'est le film le plus expérimental de David Lynch depuis Eraserhead. Ne cherchez pas à tout analyser, à tout comprendre, il n'y a pas de vraie histoire à proprement parler. Le film est plus un véhicule à émotions et sensations, qu'autre chose.
tu as vu la saison 3 de Twin Peaks, et surtout le fameux épisode?
lessthantod a écrit :
06 nov. 2022 21:23
Et puis il y a la famille de lapins,
tu connais le film court?

lessthantod a écrit :
06 nov. 2022 21:23
la BO d’Angelo Badalamenti tout autant surréaliste
tu es sûr que c'est de lui? (ou alors peut-être juste pendant les passages en références à des œuvres précédentes?)



Sinon je n'ai pas encore vu Inland, mais je ne suis pas pressé :]
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

wiiwii007 a écrit :
07 nov. 2022 15:41
Très sympa le petit clin d'œil "Precinct 13". Je ne l'avais jamais relevé auparavant, forcément je n'avais pas la référence ^^
tiens pas remarqué non plus, mais j'ai dû le voir aussi avant "assault"
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Gringos10 a écrit :
lessthantod a écrit :Déjà de base, le cinéma de David Lynch n'est pas facile à aborder, mais alors là il fait très fort ... c'est très certainement son film plus obscure et énigmatique. C'est le film le plus expérimental de David Lynch depuis Eraserhead. Ne cherchez pas à tout analyser, à tout comprendre, il n'y a pas de vraie histoire à proprement parler. Le film est plus un véhicule à émotions et sensations, qu'autre chose.
tu as vu la saison 3 de Twin Peaks, et surtout le fameux épisode?
Non pas encore, je ne l'ai toujours pas en support physique.
Gringos10 a écrit :
lessthantod a écrit :Et puis il y a la famille de lapins,
tu connais le film court?
► Afficher le texte
Non, et ça ne me donne pas très envie.
Gringos10 a écrit :
lessthantod a écrit :la BO d’Angelo Badalamenti tout autant surréaliste
tu es sûr que c'est de lui? (ou alors peut-être juste pendant les passages en références à des œuvres précédentes?)
Ah oui en effet, c'est Marek Zebrowski qui a composé la BO, mais je crois que les passages avec la famille de lapins sont accompagnés de la musique d’Angelo Badalamenti ... à vérifier !
Gringos10 a écrit :Sinon je n'ai pas encore vu Inland, mais je ne suis pas pressé :]
Bah, je n'ai ni adoré, ni détesté. Même pour du David Lynch, c'est d'une niveau de bizarrerie inégalée. Honnêtement, je ne sais pas quoi en penser !
Bref, je comprends tout à fait que tu ne sois pas pressé de le voir.

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Shovel Knight a écrit :
07 nov. 2022 18:24
wiiwii007 a écrit :
07 nov. 2022 15:41
Très sympa le petit clin d'œil "Precinct 13".
Oh ? (pas revu depuis l'enfance donc aucun souvenir de ce famille adams)
C'est quand ils vont porter plainte au commissariat. Je te laisse deviner le nom du local ^^

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

De Funes en tant que conseillé fiscal, c'est plutôt sympa ^^ Donc j'ai bien aimé. C'est pas un grand film, loin de là, mais certaines scènes sont marrantes. J'ai juste eu un peu de mal avec le doublage. Le film étant italo-français, quand ça parle italien c'est doublé... J'aime pas ça. Mais bon...

► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Image

Et ben voilà, on vient de regarder tous les films de la licence.

Et on termine avec un épisode basé sur le cul, le cul, et le cul ! J'exagère, il y a un petit peu de cul pour varier un peu les plaisirs ^^ Ouai, celui là il faut le prendre comme un film marrant avec pleins de scènes de gonzesses à poil, et du gore pour se marrer encore un peu plus. C'est un film 3ème degrés, il ne faut pas chercher plus loin.

Il m'a fait rire ^^


Image

Le premier Tarzan en couleur !!! Il était bien. Avec un héros encore plus musclé, et plus animal. J'ai trouvé le film sympa. Puis l'histoire se suit bien. Bref, un bon Tarzan.


► Afficher le texte

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

wiiwii007 a écrit :
10 nov. 2022 18:51


Le premier Tarzan en couleur !!! Il était bien. Avec un héros encore plus musclé, et plus animal. J'ai trouvé le film sympa. Puis l'histoire se suit bien. Bref, un bon Tarzan.

mais bordel c'est le trentième film de Tarzan que tu regardes et tu viens à peine d'arriver à la couleur !! :|
ça les saoule pas de regarder ça avec toi, tes co-spectateurs ?
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Tarzan c'est quand ma copine est fatiguée, elle me dit : "Tarzan ce soir ?", ça veut dire, je regarde 5 sec et je dors ^^ En gros, je regarde les Tarzan quasi toujours tout seul.

Je ne décide jamais des films, c'est toujours elle qui sélectionne le film selon son humeur. Le seul truc que j'impose c'est de choisir entre une licence d'horreur, un Tarzan, un film léger genre De Funes, et un réalisateur qui bastonne. Ca donne un choix assez varié selon les situations.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

wiiwii007 a écrit :
10 nov. 2022 19:07
Ca donne un choix assez varié selon les situations.
euh bof :gene:

si je donne le choix à ma femme entre un tarzan, un de funes, un woody allen ou un kubrick, elle me jette la télécommande dans la gueule je crois
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Avatar de l’utilisateur
wiiwii007
Conquérant de la lumière
Messages : 1270
Inscription : 02 août 2021 18:03

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par wiiwii007 »

Pourquoi ? Ya de tout ^^ Mais surtout, on a quasiment les mêmes gouts donc tout va bien. Puis on est très bon public, on aime tout (moi plus, elle, elle a ses limites : Le second degrés c'est pas forcément son truc ^^)

Tout ça pour dire que pour elle c'est top.

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Je viens de mater Armageddon Time de James Gray ...

Image

Je ne savais pas de quoi parlait Armageddon Time avant de le voir, je dirais même que je ne voulais rien savoir sur le film avant de m'y aventurer. C'est simple, moi je vois le nom de James Gray sur l'affiche, je fonce sans y réfléchir. La séquence d’ouverture qui nous plonge directement dans une salle de classe, est assez déroutante du fait qu'on ne sait pas trop où va le film. Ce sentiment persiste tout au long du long métrage, dont la narration est quelque peu chaotique, mais c’est le résultat d'un récit filmé du point de vue d’un enfant. Armageddon Time semble raconter des souvenirs d'enfance authentiques et même si la plupart du temps je ne savais pas trop où il voulait en venir, je l’ai quand même apprécié ... un très beau film, qui vaut surtout pour la performance des acteurs.

Il y a tant de films sur le passage à l’âge adulte qui glorifient l’époque dans laquelle ils se déroulent (généralement les années 70, 80 ou 90), avec beaucoup de nostalgie de la part du scénariste et/ou du réalisateur (ici James Gray porte la double casquette scénariste/réalisateur). Armageddon Time est l’un des rares films que je connaisse, à raconter ce genre d’histoire sans forcer sur le sentiment nostalgique et ça fait du bien un peu d'authenticité pour une fois. En effet, James Gray ne semble pas être très nostalgique de sa propre enfance.

Armageddon Time ressemble beaucoup à Presque Célèbre de Cameron Crowe. Tout comme Cameron Crowe pour son film, James Gray semble raconter des moments de sa propre enfance, à la seule différence prés qu'Armageddon Time n'est pas une vision nostalgique des années 80, bien au contraire. A la différence de Cameron Crowe, James Gray montre très clairement qu'il n’est pas très fier de lui et qu'il regrette les décisions de son passé. Il est très important de dire aussi, qu'il y a très peu de sensationnalisme dans le regard de James Gray sur cette époque.

Certains pourraient reprocher au film de promouvoir la culpabilité blanche (aka the white guilt) et oui il y a un peu de ça. Le film parle surtout des inégalités (principalement l’inégalité raciale), mais aussi des questions morales et de la poursuite du soi-disant rêve américain (aka the American dream). C’est un regard très sincère sur la vie de ce jeune garçon de 12 ans Paul (Banks Repeta), dans les années 80, alors qu’il navigue entre ses rêves, son école, sa famille et son amitié avec un jeune garçon noir. Je me suis tout de suite identifié à lui et pendant un peu moins de deux heures j'ai vraiment eu l'impression de vivre en direct le drame de sa vie.

Armageddon Time c'est James Gray qui se remémore son enfance et qui s'interroge sur le fait de grandir dans les années 80. L’intrigue peut parfois sembler aller nulle part, mais l’élément qui m'a le plus intéressé est l’amitié entre Paul et le garçon noir de sa classe, Johnny (Jaylin Webb). Il fait réaliser à Paul que même si les deux sont des fauteurs de troubles, l’un des deux sera toujours plus coupable que l'autre. Le film n’hésite pas à insister là dessus et établit également des parallèles entre le républicanisme rampant de l’ère Reagan et la politique du présent, avec même une scène avec Fred et Maryanne Trump (John Diehl et Jessica Chastain). Ces deux-là prêchent que tout le succès que vous avez dans la vie est dû au travail acharné et à la détermination, et que la solidarité est dénuées de sens. En même temps, nous voyons des exemples clairs dans ce film, que les Blancs tirent parti de leur pouvoir et de leur richesse, pour s’assurer de conserver un avantage sur les autres (sous entendu les noirs). Ce film est en effet un démantèlement du privilège blanc et il est assez direct et accablant, sans trop forcer le trait ... James Gray frappe juste sur ce coup.

Armageddon Time peut parfois sembler être brouillon et ennuyeux, un peu comme les enfants, mais le film vous permet de vous identifier à eux et de ressentir leurs émotions. Il y a quelques scènes très inconfortables et a une sensation de malaise constante après le premier acte (la première heure du film). Nous ne faisons qu’assister à la vie d’une famille, donc il n’y a pas de grande histoire et la narration semble manquer d'un film conducteur, mais c'est parce que la vie n’est pas toujours linéaire et ne suit pas toujours un chemin tout tracé. C'est je pense, ce qui va en rebuter plus d'un parmi vous.

Tous les personnages sont complexes et ambigus (ni tout blanc ni tout noir) et bien qu’une grande partie du mérite doive aller à l’écriture, c’est le jeu d’acteur qui impressionne le plus. Banks Repeta est incroyable dans le rôle du jeune Paul. Il me rappelle un peu la performance d'Ellar Coltrane dans Boyhood de Richard Linklater. C'est le choix d'un enfant acteur qui semble jouer son propre rôle dans le film, qui n’est peut-être pas le mieux formé, mais qui est crédible en tant qu’enfant "inadapté". Ainsi, les dialogues et à la performance d'acteur semblent être authentiques, dans la façon dont les jeunes de cet âge se comportent et communiquent entre eux.

Anne Hathaway est très touchante dans le rôle de la mère, mais je trouve qu'elle est vraiment trop en retrait par rapport aux membres de la famille. En tout cas, elle confirme que c'est une très bonne actrice, chose qu'on savait déjà. Il en va de même pour Anthony Hopkins dans le rôle du grand père, mais lui au moins son rôle est beaucoup plus développé. On a toujours l’impression qu’il pourrait délivrer sa performance dans son sommeil, tellement ça lui semble être facile !

Mais celui qui m’a vraiment le plus surpris (probablement parce que je ne l'avais vu nulle part auparavant), c'est Jeremy Strong dans le rôle du père. Il apparaît d’abord comme un père sévère et émotionnellement distant, mais plus on avance dans le film, plus il y a de scènes où les émotions commencent à traverser les mailles du filet. Il y a une scène particulièrement amusante dans laquelle il danse et chante pour essayer de réveiller ses enfants. Il y a aussi cet échange entre le père et le fils, le fils lui disant "tu veux que je sois comme toi", ce à quoi le père lui répond "Non, je veux que tu sois meilleur que moi"

Tous les personnages sont très intéressants, mais il y a des moments où j’aurais aimé que le scénario explore un peu plus la dynamique père-fils et les différentes relations familiales. Par exemple, la relation privilégiée entre Jeremy Strong le père et Anthony Hopkins le grand-père est à peine évoquée et jamais montrée. Et puis le film manque sérieusement d’élan et de substance par moments. Il n’y a pas vraiment de ligne conductrice dans l'histoire, juste des petites intrigues secondaires qui commencent et se terminent au cours du film. Le manque de rythme et de progrès tangibles, rendent la conclusion de l’histoire un peu creuse et vide, mais le voyage en lui-même est rempli de petits moments gratifiants et de scènes puissantes qui rendent l’expérience globale plus que satisfaisante.

J’hésite à le recommander, car Armageddon Time n’est clairement pas un film pour tout le monde, mais de mon point de vue c'est un très beau film et les performances d'acteurs valent à elles seules que vous vous y intéressiez. L’histoire ne va pas vous renverser, mais je m’en souviendrai longtemps pour les émotions que j'ai ressenti.
Dernière modification par lessthantod le 12 nov. 2022 16:29, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Esperluette
Conquérant de la lumière
Messages : 1722
Inscription : 05 déc. 2020 08:55
Localisation : Hérault

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Esperluette »

C’est marrant ça je sors tout juste d’armaggedon time, ton analyse est très juste, c’est un beau film tout en subtilités sur ces thèmes complexes. J’ai beaucoup aimé et les scènes les plus dures sont marquantes émotionnellement

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Oui j'avoue que j'avais mal pour le gamin quand le père défonce la porte de la salle de bain et se jette sur lui pour le dérouiller.
Dernière modification par lessthantod le 12 nov. 2022 17:32, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Esperluette
Conquérant de la lumière
Messages : 1722
Inscription : 05 déc. 2020 08:55
Localisation : Hérault

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Esperluette »

Oui clairement

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Polton
Conquérant de la lumière
Messages : 1998
Inscription : 12 févr. 2021 17:08
Localisation : sainté

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Polton »

je viens de voir top gun 2 .
Les tripes encore en mouvement.
Le cinéma hollywoodien n'est pas mort. Du moins tant que Tom Cruise ne meurt pas.
Quel shot ! je ne redescends pas. Les caméras Imax c'est la vie.

Avatar de l’utilisateur
Gringos10
Expendable
Messages : 17081
Inscription : 31 oct. 2020 23:08
Localisation : RP

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Gringos10 »

Polton a écrit :
13 nov. 2022 00:58
je viens de voir top gun 2 .
Les tripes encore en mouvement.
Le cinéma hollywoodien n'est pas mort. Du moins tant que Tom Cruise ne meurt pas.
Quel shot ! je ne redescends pas. Les caméras Imax c'est la vie.
Tu l'as vu dans quelles conditions ?
"Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles"
MY FEEDBACK
MES RECHERCHES
MA COLLECTION

Tryphon
Conquérant de la lumière
Messages : 1693
Inscription : 18 nov. 2020 16:45

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Tryphon »

En avion on dirait...
Marmotte, le 14/8/22 : "merde, je suis un gros connard 😋"

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Polton
Conquérant de la lumière
Messages : 1998
Inscription : 12 févr. 2021 17:08
Localisation : sainté

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Polton »

Gringos10 a écrit :
13 nov. 2022 12:07
Polton a écrit :
13 nov. 2022 00:58
je viens de voir top gun 2 .
Les tripes encore en mouvement.
Le cinéma hollywoodien n'est pas mort. Du moins tant que Tom Cruise ne meurt pas.
Quel shot ! je ne redescends pas. Les caméras Imax c'est la vie.
Tu l'as vu dans quelles conditions ?
Home cinéma du diable.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Polton
Conquérant de la lumière
Messages : 1998
Inscription : 12 févr. 2021 17:08
Localisation : sainté

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par Polton »

Tryphon a écrit :
13 nov. 2022 13:28
En avion on dirait...
:lol:
C'aurait été moins efficace :mrgreen:
Dernière modification par Polton le 13 nov. 2022 21:08, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
lessthantod
Conquérant de la lumière
Messages : 1813
Inscription : 13 nov. 2020 17:21
Localisation : Ô Toulouuuse

Vos dernières séances [films/Animes]

Message par lessthantod »

Je viens de mater Sabrina de Billy Wilder ...

Image

Sabrina de Billy Wilder n'est que le second film Hollywoodien d’Audrey Hepburn, après Vacances Romaines qui lui valut un premier Oscar. C'est aussi l’un des derniers films d'Humphrey Bogart qui succombera quelques années plus tard d'un cancer. Malgré les trente ans de différence d'âges (54 et 24 ans), l'attirance de l'un (Humphrey Bogart) pour l'autre (Audrey Hepburn) fonctionne bien, principalement parce que l’intrigue évite fort heureusement de les dépeindre comme des amants frappés par la flèche de Cupidon. Au début du film, on ne les envisage même pas comme un couple et ils resteront des connaissances presque distantes jusqu’à la fin. La romance fonctionne, parce qu'il y a un respect mutuel et parce que le film prend son temps pour construire une attraction qui finira par devenir réciproque à la toute fin.

Audrey Hepburn est la fille d’un chauffeur qui jette son dévolu sur David Larrabee (William Holden), le playboy du manoir. Humphrey Bogart quant à lui incarne Linus Larrabee, le frère ainé de David. David c’est l’homme que Sabrina aime depuis son enfance, mais que David ignore depuis toujours. Quand elle revient de ses études de cuisine à Paris, elle est devenue une belle jeune femme chic et distinguée. C'est à ce moment là, que David semble la remarquer pour la première fois. Mais voilà, David est fiancé à Elizabeth (Martha Hyer), la fille d'une famille très riche, les Tyson. Les Larrabee craignent donc que David ne cause un autre scandale en s'entichant d'une femme qui n'est pas de leur rang. En effet, il est inconcevable à leurs yeux, qu'un Larrabee s'unisse avec la fille d'un "vulgaire" chauffeur personnel. Ainsi, Linus essaie de distraire Sabrina pour l'éloigner de David.

Tous les acteurs sont superbes ici, même si le casting peut paraitre un peu étrange au premier coup d'œil. Comme d’habitude, Audrey Hepburn joue face à des hommes plus âgé qu'elle, onze ans de plus pour William Holden et trente ans de plus pour Humphrey Bogart. On peut se demander pourquoi se schéma se reproduit encore et toujours, film après film, avec Audrey Hepburn. La réponse est simple, bien qu’elle soit de l'ère Marlon Brando et Robert Wagner, qui est le premier groupe d'acteurs émergeants après l’âge d’or d’Hollywood, Audrey Hepburn était une star beaucoup plus grande et beaucoup plus sophistiquée que quiconque de sa propre génération. Elle était en fait, aussi grande et sophistiquée que les plus grandes stars de l’âge d’or d’Hollywood. Par conséquent, elle a toujours été castée avec ses égaux. Pourriez-vous la voir en tête d'affiche avec Robert Wagner ? Bien sûr que non. Sabrina est un rôle parfait pour elle, jeune femme sophistiquée dans ses robes Givenchy, les yeux écarquillés et avec ce sourire incroyable.

À l’origine, c'est Cary Grant qui devait interpréter David, ce qui est un peu, sinon beaucoup plus logique. Mais voilà, il refusa le rôle au tout dernier moment ... dommage ! William Holden n'est donc pas le choix le plus évident pour jouer David, un jeune homme séducteur, c'est même un rôle totalement à contre emploie pour lui. Ses cheveux seront même teints en blond pour le faire paraitre plus jeune et lui donner une apparence plus charmeur. À 35 ans, il est d’une beauté désarmante, très séduisant, charmant et assez drôle. Lui et Humphrey Bogart ne ressemblent pas beaucoup à des frères, ceci dit. Un plus gros problème, à mon avis, c'est qu'Audrey Hepburn et Humphrey Bogart ne cliquent pas vraiment ensemble. Aussi bons soient-ils tous les deux dans leurs rôles respectifs (et ils sont vraiment très bons), l'alchimie n'est malheureusement jamais évidente entre ces deux là. Bon aprés tout, Humphrey Bogart était arrivé à séduire Laurell Bacall, alors pourquoi pas Sabrina/Audrey Hepburn aussi ?

Je sais que beaucoup d'entre vous ne seront pas d’accord avec moi, mais j'ai un vrai problème avec la fin du film ...
► Afficher le texte
Désolé, mais je n'y crois pas. Rien ne peut expliquer le revirement de David. Ce final semble vraiment trop forcé.

Cependant, Sabrina est une très bonne comédie romantique, si ce n'est même brillante dans son genre. Vous pourriez ne pas partager mes sentiments sur la fin, ce qui la rendra encore plus agréable à vos yeux.

Répondre

Revenir à « Ciné dimanche »